..."/>

Enseignement maternel et primaire: les frais de l’Etat fixés à 20.200FC

????????????????????????????????????

 Pour mettre fin aux désordres  entretenus par des promoteurs d’écoles véreux, l’Hôtel de Ville de Kinshasa a  signé une circulaire fixant les frais   de l’Etat dans les écoles publiques et privées sur toute l’étendue de la capitale. Ce document  s’inscrit dans le cadre d’exécution de l’Arrêté N° SC/0163/BGV/MINEG/NE/2018 portant fixation des frais de scolarité des écoles maternelles , primaires ,secondaires publiques et privées agrées de la ville de Kinshasa pour l’année scolaire en cours.

Pour l’Enseignement Maternel et Primaire, l’administration  urbaine fixe les frais à 20 .200FC pour l’exercice en cours.  S’agissant  de l’enseignement Secondaire, la circulaire de l’hôtel de ville fixe ces frais à 37.800FC pour toute l’année. Concernant l’enseignement technique, Commercial, social, Arts , métiers et Artisanat,  les parents d’élève sont obligés de payer 53.800FC pour toute l’année scolaire.

Les élèves suivant les filières techniques agricoles payent  une somme de 64.800FC pour toute l’année.  Pour l’enseignement technique industriel et professionnel, le Gouverneur André Kimbuta a monté la barre très haute en fixant les frais de l’Etat à 80.800FC.

Pour l’Enseignement Maternel et Primaire, les frais de l’état sont repartis selon plusieurs rubriques.  3000FC pour le carnet de santé, 1000fc pour le minerval, 200FC pour l’assurance, 400 FC pour la formation continue des enseignants, 1000fc pour le bulletin et SENAPI ville de Kinshasa, 500FC pour l’appui à la supervision des activités scolaires, 450 FC pour la commission urbaine de promotion scolaire.

Fixer les frais de scolarité c’est bien, mais l’Etat congolais devrait s’impliquer pour l’application de la Constitution, qui prône la gratuité  de l’enseignement au niveau maternel et primaire.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?