..."/>

Des entreprises publiques transformées en lieux des campagnes électorales

De nombreuses entreprises publiques dans la ville province de Kinshasa sont transformées en lieux des campagnes électorales. Les banderoles et affiches pour la plupart d’un seul candidat, qualifié de celui du pouvoir, sont placardées sur les entrées, les murs et les endroits les plus fréquentés de ces entreprises de l’État.

Chose grave, les membres des comités de gestion de ces entreprises publiques ne cachent leur préférence pour ce candidat du pouvoir.  Ils exigent aux cadres et agents dans les entreprises de voter pour ce même candidat du pouvoir.  Une situation qui n’est pas une première dans toutes ces entreprises, quand on sait qu’il y a des cellules de base d’un parti présidentiel qui sont constituées depuis plusieurs années dans ces entreprises, non seulement à Kinshasa, mais aussi dans plusieurs villes du pays. C’est le cas à Lubumbashi, Matadi et autres.

Il faut dire que le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Corneille Nangaa, avait donné des orientations lors de la réunion du Comité de liaison des partis et regroupements politiques avec cette centrale électorale dans le cadre du lancement de la campagne électorale le 22 novembre dernier.

Il a été relevé que, les campagnes électorales doivent être battues à plus de 100 mètres des installations de la centrale électorale, et loin de toutes les institutions publiques (écoles, entreprises publiques, camps militaires, et autres). Des orientations qui ne sont pas respectées par une famille politique dont les membres ne cessent d’envahir ces lieux publics pour battre campagne de leur candidat. On attend voir la Ceni rappeler à l’ordre ce candidat qui foule aux pieds les règles du jeu à quelques jours de la présidentielle.

*

*

Monter

Login

Lost your password?