..."/>

Ewanga prévient le pouvoir que la rue risque de s’en mêler si le blocage persiste

jean-bertrand-ewanga

Le président national du Front Citoyen pour la République (FCR), parti politique membre de l’Alternance pour la République (AR), Jean-Bertrand Ewanga,  a prévenu le régime en place, hier jeudi 16 mars, qu’il y aurait des marches  et autres actions « si l’Accord n’est pas appliqué ». L’homme s’exprimait ainsi devant les membres de son parti, au cours d’une matinée politique organisée au siège du parti, situé boulevard Triomphal, dans la commune de Kasa-Vubu.

Ewanga d’enchainer, corsant son discours : « pas de monarchie, pas de 3ème mandat. Joseph Kabila doit partir, un point, c’est tout ». Il a rappelé les quatre acquis majeurs de l’Accord de la Saint Sylvestre.

Il s’agit notamment de l’interdiction formelle d’entreprendre ou de soutenir   une quelconque initiative de révision Constitutionnelle, avant ou pendant les élections, d’interdire au Chef de l’Etat de briguer un 3ème mandat ; du retour à la normalité constitutionnelle assurée par la tenue  des élections (la préservation du pacte républicain de Sun City et la protection de l’Alternance).

Mais, l’homme s’est inquiété de la lenteur constatée dans la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre 2016. Pour Ewanga, l’heure est venue pour redéfinir l’action dans le pays. Les enjeux importants approchent et le peuple veut déjà se positionner.

Par JML

*

*

Monter

Login

Lost your password?