..."/>

Face à l’insécurité qui sévit dans la ville : La maire de Boma appelle ses administrés à placer désormais leur argent dans des banques

ville de boma

Dans le souci majeur de combattre les cas de vol à main armée devenus monnaie courante à Boma, première capitale de l’Etat indépendant du Congo située à 120 Km de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central, Marie José Niongo Nsuami, maire de cette ville, vient d’appeler sa population à ne plus garder de grosses sommes d’argent à la maison.

C’était au cours d’une réunion qui a regroupé dans son cabinet de travail, les trois bourgmestres de Boma et tous les chefs des quartiers de cette entité politico – administrative.  Cette rencontre fait suite au récent cas de vol à main armée enregistré dans cette ville au cours duquel un commerçant de son état a été la cible des personnes non autrement identifiées qui l’ont dépouillé de toutes les recettes de la semaine évaluées à des milliers de francs congolais qu’il gardait chez-lui à la maison ; sans oublier celles en monnaie étrangère. Ce drame, le énième du genre, a obligé l’autorité urbaine de Boma  à initié cette rencontre.

Ce n’est pas tout. Marie José Niongo Nsuami  qui a toujours fait de la sécurité de la population de Boma son cheval de bataille a par ailleurs invité les trafiquants des Beach SEP-Congo et Nkondo à placer eux  leurs fonds  à la succursale de la Caisse d’Épargne et des Crédits du Congo (CADECO/Boma) fonctionnant à SEP-Congo, afin de  se mettre à l’abri des hors-la-loi qui peuvent les attaquer à tout moment.

Car, pendant la journée, des bandits potentiels sont postés à ces deux Beach pour suivre de près tous leurs mouvements d’entrée des fonds.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?