..."/>

Face au Sida, les inégalités persistent

logosida

En plus de 30 ans de combat contre le virus du Sida, de nombreuses avancées scientifiques ont permis aux patients de vivre le plus normalement possible. Malheureusement, cette situation n’a rien d’absolue et de nombreuses inégalités persistent permettant d’alimenter l’épidémie.

Le 1er décembre sera marqué par la Journée mondiale de lutte contre le Sida. L’occasion de saluer la recherche grâce à qui les personnes vivant avec le VIH peuvent avoir une espérance de vie similaire à celles des personnes séronégatives si elles prennent les traitements assez tôt et y ont accès. Mais ces progrès ne doivent pas occulter le fait que le virus continue de faire des ravages. Et ce en raison de nombreuses inégalités : discriminations, précarité et politiques répressives, continue de faire le lit du VIH/Sida.

Un exemple ? Comme le rappelle l’Association de lutte contre le Sida, Sidaction, « en Russie, on constate une augmentation de 75 % des nouvelles découvertes de séropositivité en 6 ans car la population homosexuelle et les usagers de drogues sont constamment discriminés (…)  Accéder à certains soins, traitements ou informations devient compliqué, voire impossible ». Mais pas besoin d’aller si loin pour constater des inégalités. « En France, près de 50% des migrants d’Afrique Subsaharienne vivant avec le VIH ont été infectés après leur arrivée dans le pays en raison notamment de leur situation de précarité », continue Sidaction.

« La récente décision du gouvernement français d’instaurer un délai de carence de 3 mois à partir de l’entrée sur le territoire français pour pouvoir bénéficier d’une couverture sociale va aggraver l’état de santé de ces personnes. » Les progrès, c’est « pour les privilégiés »
« La lutte contre le virus du sida interroge en permanence la place de l’humain dans la société et les systèmes de santé », conclut Florence Thune, directrice générale de Sidaction.

« Nous sommes témoins d’un système creusant chaque jour un peu plus les inégalités en termes d’accès à la prévention et aux soins. Si l’on ne combat pas ces inégalités au niveau national et international, tous les progrès acquis en 30 années de combat ne profiteront qu’à une poignée de privilégiés. »

Source : Sidaction

*

*

Monter

Login

Lost your password?