..."/>

Face aux personnes vivant avec handicap venues l’écouter, Élections 2018 : Alexis Mutanda en appelle à la conscience nationale

Alexis Mutanda1

Alexis Mutanda3« Nous sommes arrivés à un moment où nous Congolais  devons avoir la conscience nationale, c’est-a-dire comprendre que nous sommes le souverain primaire, nous avons un patrimoine à protéger et nous avons la responsabilité historique de nous occuper nous même de notre destin », a déclaré le fondateur d’ADAM en s’adressant à cette foule de compatriotes

L’Association des Amis d’Alexis Mutanda (ADAM) a organisé une marche de santé, le samedi 22 septembre dernier, à l’intention des personnes vivant avec handicap, membres de cette Association dont l’implication dans la défense de la cause des personnes vulnérables n’est plus à démontrer.

Alexis mutanda4Le Député national Alexis Mutanda Ngoy-Muana, président de l’ADAM, a encore donné la preuve de son engagement dans la défense de la cause de cette catégorie de compatriotes en lançant personnellement cette marche de santé innovante.

Ils étaient très nombreux à prendre part à cette marche qui a commencé sur le boulevard du 30 juin, en face du cimentière de la Gombe, avec comme point de chute la grande salle du Centre pour handicapés physique situé sur l’avenue ex-huilerie. Ces handicapés se sont fait accompagner par d’autres personnes valides faisant aussi partie de l’ADAM en signe de solidarité.

Avant de lancer l’activité, M. Alexis Mutanda s’est exprimé devant la presse pour d’abord apprécier le nombre important de sympathisants que regorge son Organisation. « Votre présence nombreuse est la preuve que vous avez compris le sens de notre vision et des nos objectifs », s’est exclamé l’initiateur de l’ADAM. Et d’ajouter : « Ils ont très bien compris que nous sommes arrivés à un moment où les compatriotes doivent avoir la conscience nationale, c’est-a-dire comprendre que nous sommes le souverain primaire, nous avons un patrimoine à protéger et nous avons la responsabilité historique de nous occuper nous même de notre destin».

Pour l’Honorable Mutanda, l’adhésion à cette vision concerne également les personnes vivant avec handicap, parce que l’émergence du pays influencera notamment leurs conditions sociales. L’élu de la circonscription de Mbuji-Mayi en 2011, s’est appuyé sur l’hymne national «Debout Congolais, pour éveiller la conscience patriotique des handicapés puisque cet hymne fait appel à tous les Congolais, sans exception aucune.

A l’en croire, cette marche de santé a été voulue par les handicapés vivant à Kinshasa, en reconnaissance de l’implication de l’initiateur de l’ADAM dans la défense et la promotion de leur cause, et « afin que nous puissions créer cette adhésion nationale autour de notre patrimoine qu’est la République Démocratique du Congo ».

Appel à la responsabilité collective

Alexis Mutanda2Face à plusieurs personnes vivant avec handicap venues dans la grande salle du Centre pour handicapés physiques, le lieu du rassemblement après la marche de santé, Alexis Mutanda, Secrétaire général honoraire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a appelé l’assistance à bannir les anti valeurs et à savoir voter utile.

C’est ainsi qu’il les a invités à donner la responsabilité aux mandataires capables d’être au service de tous, afin que les problèmes des Congolais en général, soient pris en compte. «Vous êtes parfois naïfs en donnant la responsabilité aux personnes que vous ne connaissez pas», a-t-il déploré. Allusion faites au choix qu’ils devraient opérer lors des élections prévues en décembre 2018.

Devant ces jeunes, le PDG du groupe de presse «La Tempête des Tropiques-Canal Numérique Télévision (CNTV) et Trinitas FM» a dénoncé les antivaleurs qui empêchent le pays de progresser, notamment la corruption à tous les échelons, avant de fustiger la conception selon laquelle la corruption serait l’unique moyen pour aller de l’avant.

La devise de l’ADAM étant basée sur le leadership, M. Mutanda a demandé aux membres de son Association de protéger la RDC et d’œuvrer pour faire d’elle un pays où il fait beau vivre. C’est ce leadership, pense-t-il, qui fait défaut à la nation depuis 1960 jusqu’aujourd’hui. La conséquence est que depuis 58 ans, les Congolais tournent en rond par manque des véritables leaders. Face à cette situation inquiétante, le Député national a encouragé ses interlocuteurs, tout en garantissant qu’un peuple brave ne se décourage jamais devant son destin.

Soucieux de venir en aide aux personnes invalides, M. Mutanda Ngoy-Muana a rappelé qu’au sein d’ADAM, il y a une commission spécialisée y a une commission spécialisée pour les personnes vivant avec handicap. Cela démontre l’importance accordée à cette catégorie sociale au sein de son Organisation non gouvernementale parce que ces compatriotes ont besoin de l’aide et de secours. Selon lui,  les handicapés physiques ont aussi leur place dans la communauté, étant donné qu’ils doivent participer à la vie nationale comme tout le monde. «Ils ont donc le droit d’imaginer qu’un jour ils vont concrétiser leur rêve. L’handicapé n’est pas une raison suffisante pour être écarté de la société», a affirmé le Député national d’un ton rassurant.

Fustigeant le fait que les personnes vivant avec handicap sont souvent marginalisées dans notre pays, le président Mutanda a rappelé à l’assistance qu’avoir un handicap ne constitue pas un péché, du moment où certains sont devenus infirmes tout simplement par accidents. Ces personnes, poursuit-il, ont également besoin de s’insérer dans la société.

En outre, l’élu de Mbuji-Mayi qui se distingue aussi par de nombreuses actions caritatives dans la ville-province de Kinshasa, capitale du pays, renseigne que ce sont plutôt des handicapés intellectuellement ou moralement qui constituent le vrai danger dans la société. Ces derniers pensent qu’ils sont sains d’esprit, alors qu’ils déraisonnent tous les jours.

Réactions  

Très émue par ce message, la basketteuse Marie, assise sur son fauteuil roulant, a remercié le président Mutanda pour son apport en faveur des personnes vivant avec handicap. «Nous apprécions son amour pour les handicapés au travers de ses différentes actions. Il nous a donnés un espace gratuit dans sa chaîne de télévision CNTV pour que nous puissions faire entendre notre voix», a-t-elle déclaré. Cette marche de santé est une première pour beaucoup, exceptés pour ceux qui font déjà le sport, affirme-t-elle.

Faisant partie de Comité d’organisation, Alphonsine Kasa a été aussi très émue de la forte mobilisation des personnes vivant avec handicap. Elle a recommandé à ses semblables d’accepter leur état et de se réinsérer dans la communauté pour vivre normalement. Surtout que l’adhésion à l’Association ADAM est gratuite pour toutes les personnes qui le désirent, y compris celles vivant avec handicap.

Notons que le mot de remerciement des marcheurs a été lu par un mal voyant, Israël qui, au nom de ses pairs, a réitéré leur soutien au président Alexis Mutanda, avant d’émettre le vœu de voir une autre marche de santé être organisée dans les jours à venir. Plusieurs d’entre-eux ont reconnu que cet exercice physique contribue également à leur santé.

La journée était animée par la Compagnie théâtrale ADAM. Celle-ci a même improvisé une scène basée sur les élections et mettant en garde les futurs électeurs sur des vendeurs d’illusions. Le scénario dénonçait entre autres le tribalisme et toutes sortes des promesses fallacieuses faites par certains candidats.

Par Tantia Sakata

*

*

Monter

Login

Lost your password?