..."/>

Grâce à Ngoyi Emomo, Makusu Mundele et Mukoko Mantezadio L’AS.V Club propulsée en finale de la CAF

Ngoyi Emomo, Makusu Mundele et Mukoko Mantezadio

Après le raté de 2014, l’Association sportive Vita Club retrouve encore cette année 2018 la finale de la Coupe de la Confédération africaine, au terme d’une large et incontestable victoire face à Al Masry, dans le cadre de demi-finale retour, au stade des Martyrs de Kinshasa.

Quatre buts à zéro, il fallait le faire. Un score qui a déjoué tous les pronostics, surtout que le match aller s’est terminé, il y a de cela deux semaines, sur un nul vierge en Egypte, un résultat piège pour les deux équipes.  Les supporters de V Club qui ont rempli le stade des Martyrs à 80%, ont tari d’éloges le coach Jean-Florent Ibenge qui ne cesse de démontrer ses capacités à travers les résultats depuis qu’il est à la tête de la direction technique des « Moscovites ».

Sous des encouragements du public qui a décoré le stade aux couleurs de vert et noir, les « Bana Véa » ont ouvert la marque dès la sixième minute du jeu. Sur un corner de Jésus Mulopo Dicapel, Ngoy Emomo a répondu présent en crucifiant le portier égyptien d’un coup de tête imparable qui a fait trembler les filets. Et le stade était en ébullition.

Le premier quart d’heure a été complètement dominé par V Club qui a cédé quelques minutes plus tard, au point de frôler l’égalisation à la 17ème minute, d’une balle arrêtée. Heureusement le gardien de but camerounais qui surveille les perches des vert et noir, Nelson Lukong, d’une superbe claquette, a renvoyé le tir au-delà de la barre transversale.

Ngoy Emomo récidive

A la 39ème minute, alors que le milieu du terrain v clubien était quasi inexistant, Ngoy Emomo, d’une frappe en demi-volée, a récidivé en doublant la mise suite à un centre en retrait de l’irréprochable fabrice Ngoma. C’est sur ce score de deux buts à zéro que les deux équipes sont allées aux vestiaires.

Au retour, l’As V Club a pris les choses en main. A la 75ème minute, après une erreur défensive d’Al Masry, Jean-Marc Makusu Mundele, l’avant-centre de Florent Ibenge, s’est retrouvé seul face au gardien adverse qu’il a battu pour marquer le troisième qui a mis son équipe à l’abri. Les carottes étaient donc cuites.

Furieux, le staff technique d’Al Masry, conduit par le célèbre Hossam Hassan, a failli gâcher la fête en demandant à ses joueurs de quitter l’aire de jeu, en protestation de ce troisième but qui, pour lui, était illégal. Le jeu s’est arrêté pendant près de cinq minutes avant de reprendre normalement, malgré que la tension était toujours vive du côté égyptien.

Et dans les arrêts de jeu, à la 94ème minute, il y a eu la cerise sur le gâteau. Mukoko Mantezadio a clôturé la partie d’un quatrième but, et la fête était totale. Au coup de sifflet final, les supporters v clubiens étaient toujours dans le stade, savourant la victoire de leur chère équipe que dirige le général Amisi Kumba dit Tango Four.

Il faut signaler que la finale aller se jouera ce 25 novembre 2018, alors que l’As V Club sera en déplacement. Elle négociera donc la finale retour à la maison une semaine plus tard, soit le 2 décembre. Ce sera, d’ailleurs, pour la toute première fois que le stade des Martyrs accueillera une finale de la Coupe de la Confédération.

A noter également que c’est pour la septième fois qu’une équipe congolaise s’offre une finale de cette compétition africaine. Mazembe (quatre fois) et DCMP sont aussi passés par là.

Par Stone

*

*

Monter

Login

Lost your password?