..."/>

Humanitaire : la princesse Sarah Zeid boucle sa mission de plaidoyer en RDC

La princesse Sarah Zeid de Jordanie, Ambassadrice de bonne volonté du Programme Alimentaire Mondial(PAM)

L’Ambassadrice de bonne volonté du Programme Alimentaire Mondial  était au Kasaï central et Tanganyika où elle a vécue les réalités sur terrain

La princesse Sarah Zeid de Jordanie, Ambassadrice de bonne volonté du Programme Alimentaire Mondial(PAM) et des acteurs humanitaires, a bouclée hier jeudi 14 juin sa mission de plaidoyer de cinq jours effectuée en RD Congo, en vue de palper du doigt les réalités sur la malnutrition en RDC.

Après Kinshasa, Sarah Zeid s’est rendue au Burundi pour la même mission et se rendra à Canne et à Rome, en Italie en vue de prendre part à la réunion de Conseil d’Administration du PAM afin de mener le plaidoyer sur la situation humanitaire en RDC.

Plusieurs rapports des organisations internationales humanitaires affirment que la crise humanitaire en RDC  est une urgence oubliée. D’où sa visite en RDC pour que le peuple congolais ne soit pas oublié, tance -t- elle.

Sa visite en RDC constitue pour elle un voyage extraordinaire pour les enfants et les femmes enceintes  affectées par les conflits, dit-elle. La princesse Sarah a fait savoir que plus de 7,7 millions de Congolais vivent dans l’insécurité alimentaire aigue.

C’est ainsi qu’elle travaille avec le PAM en vue de mener les actions de plaidoyer et lobbying, pour parvenir à l’augmentation de l’assistance à plus de 2,8 millions de congolais nécessiteux de l’aide humanitaire. Et, cela est possible grâce à l’appui politique et financier des partenaires en vue de parvenir à apporter les denrées nutritionnels aux enfants et femmes enceintes.

Venue à Kinshasa sur l’invitation du PAM, Sarah Zeid a rencontré les ministres de la Santé publique et des Affaires sociales, Action humanitaire et Solidarité nationale avant de se rendre au Tanganyika et Kasaï central pour s’enquérir de la situation de malnutrition dont est sont victimes les enfants et les femmes enceintes.

Au Tanganyika, la princesse hachémite  Zeid  a rencontré des jeunes femmes et enfants  déplacés. Au Kasaï central, elle a vu les orphelins dont les parents avaient été tués lors des conflits armés entre les miliciens et les forces de l’ordre. Toutes les personnes rencontrées par  la princesse Sarah Zeid vivent dans une vulnérabilité extrême et ont besoin de l’aide.  » Ce qu’Altesse a vu dérange  bien que ce n’est pas pire « , a dit Claude Jibidar, Représentant-pays du PAM.

Le plus grand cluster humanitaire des Nations Unies, le Programme Alimentaire Mondial, apporte de l’aide à des milliers des personnes déplacées dans la partie Est du pays et au centre, notamment au Kasaï. Il est la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde en distribuant une assistance alimentaire dans les situations d’urgence et en travaillant avec les communautés pour améliorer leur état nutritionnel et renforcer leur résilience. Chaque année, le PAM apporte une assistance à 80 millions de personnes dans près de 80 pays.

Depuis 1963

A la suite d’une série de catastrophes durant l’année 1962, l’Assemblée générale des Nations unies a décidé en 1963 de créer le PAM, pour venir en aide aux personnes les plus démunies au monde. Son but principal est d’apporter une aide aux populations souffrant de la faim. En effet, l’orientation stratégique de l’agence est établie dans son Plan Stratégique qui est revu tous les quatre ans.

Le dernier plan, approuvé par le Conseil d’Administration en 2008 marque un tournant historique, transformant le PAM d’une agence d’aide alimentaire en une agence d’assistance alimentaire. Pour ce faire, le PAM s’appuie sur une série d’outils plus nuancés et mieux adaptés pour répondre aux besoins alimentaires critiques.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?