..."/>

Interdiction répétée de l’importation de produits venant de l’Angola: la mort programmée du marché de Lufu

???????????????????????????????

Le marché de Lufu, un poste frontalier entre l’Angola et la RDC, dans la province du Kongo Central, risque d’être fermé à l’allure où vont les choses du côté du gouvernement congolais. Une fois de plus, des produits de grande consommation venant de ce pays frontalier, via ce marché de Lufu, sont suspendus d’importation en RD Congo pour une période six mois.

Une décision du gouvernement congolais, par le biais de son ministère du Commerce extérieur du 28 août dernier, qui a pour objectif de lutter contre la contrebande et de protéger les industries en RD Congo, a soutenu Jean-Lucien Bussa. Ainsi, les produits interdits sont le ciment gris, la ferraille, le sucre, la bière et toutes les boissons gazeuses.

Bien que partielle et temporaire, la décision du ministre Jean-Lucien Bussa fait une fois de plus mal aux nombreux petits commerçants qui opèrent à Kinshasa et au Kongo central exploitant ces produits venant de l’Angola. Il faut dire qu’il y’a quelques années, le gouvernement congolais, avec à sa tête le Premier ministre Augustin Matata Ponyo,  avait interdit l’entrée au pays des boissons venant toujours de l’Angola, via la même frontière de l’Angola. C’est ainsi que des boissons comme Cuca, les canettes « XXL » et autres ont été interdites d’importation en RD Congo. Il s’agissait aussi de produits de première nécessité comme la semoule, le riz, le lait et autres.

Nombreux sont maintenant ceux qui se posent la question de savoir pourquoi les autorités congolaises s’acharnent seulement sur les produits de grande consommation venant de l’Angola, alors que dans la partie Est du pays, les différents produits venant de l’Ouganda, du Rwanda, de la Tanzanie, de la Zambie et même du Kenya dominent les marchés dans le Grand Kivu, l’ex Katanga, et l’ex Province Orientale.

Par Lucien Kazadi T.  

*

*

Monter

Login

Lost your password?