..."/>

Ituri : l’Assemblée provinciale souhaite négocier avec le groupe armé CODECO

groupe armé CODECO photo prise par Erick ks

L’Assemblée provinciale de  l’Ituri veut que la paix s’installe dans toutes les entités de cette province, car l’insécurité a trop perduré. Le groupe armé CODECO ne cesse de se comporter en gangster, ses éléments armés violant et pillant la population. C’est ce qui est apparu lors de la cérémonie de l’ouverture de la session du mois de septembre, le  lundi 30 septembre 2019, présidée par le président de cette institution provinciale,  M.Simon  Mbanga. La session de septembre a débuté avec un léger retard, avec un seul point  saillant, à savoir  entamer des négociations avec le groupe armé CODECO.

Ces rebelles ont déjà une longue liste d’exactions à leur actif. A Dungu, par exemple, ils ont capturé huit  8 femmes. Et les viols se multiplient, en dépit des  interventions répétées  des éléments des FARDC. Tout semble dire qu’il faudrait à tout prix que l’institution provinciale s’en mêle, avec l’appui de l’exécutif provincial, en vue d’une solution pacifique dans cette province.    Cette partie du pays  avait connu en 2005 des moments critiques.

Les ethnies Hema et Lendu se sont affrontées à plusieurs  reprises et cela avait causé de nombreuses pertes en vie  humaines.  Ces deux ethnies  vivent en conflit permanent, lié parfois à la gestion des terres. Si, le calme a semblé s’installer, c’était  grâce à l’appui et les efforts de la MONUSCO et des FARDC. Décidés à mener les deux  tribus à vivre côte – à – côte, comme frères et non comme ennemis.

Par Guylain Imbula/Cp

*

*

Monter

Login

Lost your password?