..."/>

Karaté : Anciens dirigeants, grands maîtres et responsables des clubs amorcent une réflexion sur la relance de la discipline au pays

A l’initiative de José  Bongoma alias Me Tshuku, une réunion de réflexion sur la relance du karaté en République démocratique du Congo s’est tenue samedi dernier sur l’avenue Oshwe A/18 au quartier Matonge dans la commune de Kalamu.

En présence de Edouard Kiaku Mbuta, Guy Diomi Ndongala , Al Kitenge, Agostino Endubu , respectivement  anciens présidents et secrétaire-général de la Fédération congolaise de karaté, des animateurs actuels des entités provinciales et nationale ainsi que de plusieurs ceintures avancées et pionniers de cet art martial dans la capitale aujourd’hui responsables de clubs.

D’une réunion informelle, la rencontre a abouti au constat de la nécessité de la tenue d’une sorte d’états généraux du karaté en vue de réveiller cette discipline qui, en un certain moment de l’histoire du sport congolais, avait occupé la deuxième position au pays en ordre d’importance derrière le football.

Mais qui, aujourd’hui, court derrière son passé élogieux. Déjà samedi, certains intervenants ont mis la main dans la plaie. Ils ont  diagnostiqué certains maux qui rongent le milieu dans tous ses compartiments. Les finances, l’octroi des grades, la discipline des athlètes, l’organisation prochaine des élections… Il a été question de chercher l’orientation à donner à la démarche, afin que les conclusions de ces futurs travaux soient applicables dans le fonctionnement et pour le bien de ce sport.

A cette occasion, des kimonos ont été remis à Kiaku Mbuta, Guy-Diomi et Al Kitenge, afin de les pousser à revenir à la maison-karaté pour un avenir meilleur de la discipline. Et, l’option a été prise d’organiser une prochaine rencontre pour une réflexion plus approfondie. On notera aussi la présence à cette rencontre de Mes Kekomi, Massamba, Jean-Pierre Soso, Bruce Mbongo-Niati, Papaye, Jean-Claude Mutshi et autre Shungu.

Par JC Lomboto

*

*

Monter

Login

Lost your password?