..."/>

Kimbanseke : La police en guerre contre les kulunas

Kimbaseke la police en guerrre contre la police

Le phénomène « Kuluna » reste un casse-tête pour la population kinoise qui, chaque fois, est victime des actes de vandalisme causés par ces jeunes délinquants qui font la loi dans certaines communes. Cette situation a poussé les autorités policières de la ville province de Kinshasa à se mettre au travail, afin de mettre hors d’état de nuire ces malfrats.

Selon certaines sources policières, les agents de l’ordre ont été disséminés dans la commune de Kimbanseke, près du cimetière, dans le but d’enquêter   sur l’insécurité et les cas de cambriolages dans les différentes maisons dans cette partie de la capitale. Pendant cette opération, certains délinquants ont été appréhendés.

Le scepticisme de la population

Malgré ces arrestations effectuées par la  police dans cette commune, la population de Kimbanseke reste sceptique. Une victime de ces actes de vandalisme indique que les agents de l’ordre commis à ces opérations ont mis la main sur certains kulunas, notamment au niveau des rues Tontila, Bembele et Nzakimuena, où ils opèrent le plus souvent. Cette opération, a-t-elle dit, est saluée par les habitants de cette municipalité, qui souhaitent cette fois-ci que la justice fasse normalement sont travail.
Le scepticisme dans le chef de ces habitants se justifie par le fait que ce n’est pas la première fois que ces inciviques sont arrêtés.

A lui de poursuivre que dans le temps, ils ont toujours été appréhendés, mais quelques heures ou quelques jours après, on les retrouve à la cité et dans cette même sale besogne. Cette victime croit aussi qu’avec l’Etat de droit prôné par le régime en place, la justice congolaise fera bien son travail.

Un colonel de la police pointé du doigt

De son côté, une femme  du quartier, qui a aussi salué l’initiative prise par les autorités policières , a indiqué que ces kulunas disent que c’est en vain que ces démarches sont menées car une fois arrêtés, s’ils donnent une somme de 100 FC au colonel Bienvenu, ils sont vite libérés. « Que le colonel Bienvenu démente que ce que ces inciviques rapportent c’est du mensonge », a-t-elle dit, en souhaitant que le travail se fasse normalement cette fois-ci.

Par Thony Kambila

*

*

Monter

Login

Lost your password?