..."/>

Kongo Central : Les recommandations des assises provinciales de la promotion scolaire de l’EPSP-exercice 2019

élèves

Les assises provinciales de la promotion scolaire de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel pour le compte de l’exercice 2019 ont eu lieu  la semaine dernière à Kisantu, chef-lieu de l’ex. district de la Lukaya, situé à près de 240 Km à l’Est de Matadi, capitale du Kongo Central.  Activités  auxquelles ont pris part toutes les autorités éducationnelles de cette province.

Présidées par Serge Kuebena Ntanda, ministre provincial en charge de l’Education, ces assises qui se tiennent à chaque période de grandes vacances, pour faire l’évaluation des activités de la dernière année scolaire finissante, ont en effet permis aux participants de formuler d’importantes recommandations, non seulement à l’endroit des tenants du pouvoir, mais aussi à d’autres décideurs de ce secteur.

Au Gouvernement central, ont été formulés les vœux de le voir prendre des mesures d’accompagnement de la gratuité de l’enseignement de base, en vue de sa mise en œuvre effective dès la prochaine année scolaire, qui démarre déjà le 2 septembre prochain ; régulariser la situation salariale de nouvelles unités ; payer aux enseignants des salaires décents ; équiper les écoles notamment en laboratoires, ateliers et bibliothèques ; accroitre la construction des châteaux d’eau dans les établissements scolaires au cours de l’exercice qui s’approche ; mettre en retraite honorable les cadres et agents de l’EPSP malades de longues durées et enfin, accroitre les indemnités de rente ainsi que  de survie aux cadres et agents de l’EPSP frappés d’invalidité en cours d’exercice.

Par ailleurs, équiper les écoles en bancs et pupitres ; poursuivre les efforts pour la construction des écoles et bureaux des gestionnaires et appuyer la mise en œuvre du programme de la médecine scolaires ; telles ont été les recommandations formulées en direction du Gouvernement provincial.

Quant aux autorités provinciales de l’EPSP, il leur a été recommandé de restaurer le comité provincial de suivi et d’évaluation des assises des promotions scolaires. Les autorités sous-provinciales de l’EPSP, par contre, ont été appelées à instruire les promoteurs et gestionnaires des écoles implantées aux endroits dangereux pour leur délocalisation ; à poursuivre tout au long de l’année scolaire la formation des enseignants                                                    n’ayant pas été formés au cours de l’année scolaire 2018 – 2019 ; à inviter les chefs d’établissements scolaires à construire les bibliothèques scolaires.

Il leur a été aussi demandé d’organiser des séances de travail avec les chefs d’établissements scolaires ; de mener un combat sur la bonne gouvernance et le leadership efficace ; à instruire les chefs d’établissements scolaires d’élaborer les tableaux de bord de leurs écoles respectives dès la prochaine rentrée scolaire ; d’augmenter le nombre d’enseignants qualifiés au niveau scolaire ; à privilégier les candidatures féminines en cas des vacances dans l’engagement du personnel enseignant et d’intensifier la sensibilisation des parents et de la communauté locale sur l’inscription des filles à l’école.

Enfin, les partenaires éducatifs et financiers ont été exhortés à appuyer les écoles notamment en manuels, en matériels didactiques et en fournitures scolaires.   Cependant, le souci de tout le monde n’est autre que celui de voir toutes ces recommandations être appliquées à la lettre par les différentes instances concernées afin de changer, cette fois ci ou jamais, les choses dans le domaine de l’enseignement de la RD Congo devenu l’objet des critiques de toute sorte de la part des uns et des autres.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?