..."/>

Kongo Central : Les véhicules non soumis au contrôle technique interdits de circuler

kongo central

Suite aux nombreux accidents de la circulation  qu’a connus la province du Kongo Central, pour la période allant de janvier à juin 2019 ; soit 345 cas constatés au premier trimestre et ayant fait 45 morts, 168 blessés graves, ainsi que 132 blessés légers, d’une part, contre 221 cas enregistrés au deuxième trimestre et ayant fait 516 victimes dont 51 morts,265 blessés graves et 206 blessés légers, le ministre provincial en charge des Transports et voies de communication et énergie, Ricky Ndamba Musunda a, par une note circulaire n° MIN PROV TRANSVCOM – ENR/NMP/KC/001/2019 publiée le 22 octobre 2019, pris une série de mesures à l’encontre de tous les usagers de la route.
En l’occurrence ceux exerçant des activités de transport sur toute l’étendue de la province du Kongo Central.

Des instructions formelles

Selon cette note circulaire, les usagers de la route ne doivent plus faire circuler leurs véhicules non soumis au contrôle technique, car ces engins sont souvent à la base des accidents mortels. Aussi, il est prohibé, peut-on encore lire dans ce document, de procéder à la surcharge des véhicules. Car, avertit encore Ricky Ndamba Musunda, cette pratique, selon les statistiques en sa possession, occasionne de nombreux accidents.

Cependant,  pour inciter les concernés à respecter cette disposition qui ne devrait souffrir d’aucune faille, le ministre provincial a donné des instructions formelles, notamment aux agents de l’Administration des transports et voies de communication, à ceux de la Commission Nationale de la Prévention Routière (CNPR), mais aussi et surtout aux éléments  de la Police de Circulation Routière (PCR), afin qu’ils fassent appliquer rigoureusement les prescrits contenus  dans le nouveau code de la route et dans l’arrêté ministériel 409/CAB/MIN/TVC/052/2012 du 13 mars 2012 portant fixation des taux de redevances à percevoir à l’initiative de la CNPR ; ainsi que les instructions contenues dans la note circulaire précitée qui sont ainsi libellées :

1.    Tout transporteur doit disposer d’une agence de voyage, et est tenu d’enregistrer ses passagers dans un manifeste conforme pour chaque voyage et contresigné au préalable par la CNPR ;

2.    L’interdiction de transport des passagers dans des véhicules non appropriés notamment les bennes, les tracteurs, les corbillards, les remorques, les camions conteneurs et les autres véhicules du genre. (cfr. Note circulaire n° 407/CAB/VPM/MIN/TC/2017) ;
3.    L’interdiction de transporter les passagers dans les coffres ou sur les toitures des véhicules. (cfr. Note circulaire n° 407/CAB/VPM/MIN/2017) ;

4.    Le transport de tout produit dangereux doit s’effectuer dans le respect des dispositions légales y relatives ;
5.    Il est interdit aux véhicules transportant des produits dangereux notamment les produits inflammables, les grumes…etc. d’embarquer des passagers.

A noter que les bagages placés sur le porte-toit des véhicules, selon toujours cette note circulaire,  ne peuvent dépasser la hauteur de 80 cm pour les bus et 40 cm pour les voitures. Toutes ces dispositions à respecter  ont été sanctionnées par la signature d’un contrat de collaboration entre ledit ministère et tous les services ci-haut cités en leur qualité des parties prenantes.

Les enquêtes se poursuivent encore

Il convient enfin  de signaler que les statistiques liées au nombre d’accidents survenus au Kongo Central durant les deux premiers trimestres de l’année en cours ne tiennent pas compte, selon Célestin Djunga Mbu, Directeur provincial de la CNPR, des deux derniers graves accidents qui se sont produits en l’espace de deux semaines à Mbanza-Ngungu. Entre autres celui de la montagne Kitemoko, ayant fait au total 6 morts, avec des blessés, ainsi que celui du pied de la montagne Dilombele, avec ses 31 morts par calcination, avec plusieurs blessés.

Car, a indiqué le N° 1 de la CNPR au Kongo Central, les enquêtes ouvertes à ces sujets se poursuivent encore au niveau de la Police de Circulation Routière et des services compétents en la matière.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?