..."/>

Kongo Central : 916 infirmiers inscrits au tableau de l’ONIC ont prêté serment

La journée commémo-rative des martyrs de l’indépendance, le 4 janvier 2020, a été essentiellement marquée à Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central, par la prestation de serment de 916 infirmiers inscrits au tableau de l’Ordre National des Infirmiers du Congo, ONICen sigle. La salle « Victoria » située au quartier Kinkanda dans la commune de Matadi a en effet servi de cadre au déroulement de cette émouvante cérémonie présidée par Komba Djeko, Président national de l’ONIC.

C’était en présence du Conseiller du ministre provincial en charge de la santé qu’entouraient quelques autorités tant politico-administratives, policières, militaires que judiciaires de la place. Prenant la parole à cette occasion, Marie Nzita, Présidente provinciale de l’ONIC/Kongo Central a circonscrit l’événement du jour avant de saluer, à juste titre, le combat mené depuis plusieurs années par le président national de cet ordre,  lequel combat a fini par donner naissance à l’ONIC.

Ensuite, elle a décrit, de façon succincte, les difficultés que rencontrent les infirmiers de sa province dans l’exercice de leur profession. Elle a mis en garde tous les faussaires qui pratiquent cette profession d’infirmier.  C’est ainsi qu’à cette occasion, Eddy Mbongo, président du conseil urbain de l’ordre, a invité tous les infirmiers de la ville portuaire de Matadi à adhérer massivement à l’ONIC.

A noter que ceux d’entre eux qui ont déjà accompli plus de 35 ans de service et d’expérience ont été honorés avec divers cadeaux pour les motiver davantage. Pour l’heure, la province du Kongo Central compte plus de 6.000 infirmiers déjà inscrits au tableau de l’ordre et d’ici fin janvier 2020, aucun infirmier non inscrit au tableau ne pourrait encore exercer cette profession, a prévenu Marie Nzita.

Il convient enfin de signaler qu’auparavant, une cérémonie analogue s’est déroulée à Kasangulu, territoire situé à 360 Km de Matadi, où près de 300 infirmiers ont aussi prêté serment.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?