..."/>

Kongo Central : Bénéficiaires de la grâce présidentielle, 22 prisonniers libérés

La joie a été en son comble le mercredi 3 Février 2016 à la Prison centrale de Camp Molayi à Matadi, capitale de la province du Kongo Central, lorsque le Gouverneur Jacques Mbadu Nsitu y avait foulé ses pieds. Chansons et danses ont émaillé la rencontre inédite, la toute première de l’année 2016, que l’autorité provinciale a eue avec les locataires de ce centre pénitencier du reste constitués des condamnés et des détenus confondus.

En effet, l’objet de la visite du Chef de l’Exécutif provincial en ce lieu de rééducation ; laquelle visite entrait dans le cadre de l’exécution du dernier arrêté du Ministre de la Justice ; était sans contexte celui de procéder personnellement à la remise à mains propres, aux 22 prisonniers bénéficiaires de la grâce présidentielle, de leurs lettres de libération qui, pour la circonstance, étaient accompagnées d’une somme d’argent, si minime soit-elle, afin de faciliter le retour de chacun d’eux dans son milieu de provenance respectifs.

Au nombre des personnes ayant recouvré la liberté figurait en premier notre estimé confrère Daniel Safu, Editeur du journal « Le Point saillant plus » paraissant à Kinshasa.

Pour rappel, ce dernier a été condamné au mois de Juin 2015 par le Tribunal de Grande Instance de Matadi à 2 ans de servitude pénal principal pour imputations dommageables et outrage au Chef de l’Etat.

Cependant, pour avoir purgé le quart de sa peine et, éventuellement, affiché un comportement exemplaire pendant tout le temps qu’il a passé en prison, il était tout à fait normal qu’il soit aligné parmi les 1.200 prisonniers de la République Démocratique du Congo bénéficiaires de cette libération conditionnelle.

Raison pour laquelle, prenant la parole au nom de tous les prisonniers libérés à Matadi, il a remercié le Chef de l’Etat et à travers lui le gouvernement provincial et les services de sécurité du Kongo Central. Toutefois, il a émis le vœu de voir le Chef de l’Etat poursuivre ce mouvement en libérant aussi de la même manière d’autres qui continuent à purger leur peine en prison.

Intervenant à son tour, le Procureur de la République du Kongo Central a profité de cette occasion pour faire une mise en garde très sévère aux prisonniers libérés afin qu’ils ne puissent plus tomber en infraction. A noter que la mesure de la libération conditionnelle des prisonniers a été prise dans le souci de désengorger les prisons de la RD. Congo pour la plupart archicomble.

Sept prisonniers se sont évades de la prison centrale de Matadi

Curieusement, la libération de ces 22 prisonniers bénéficiaires de la grâce présidentielle était intervenue trois jours seulement après l’évasion de cette même prison du camp Molayi de Matadi de sept (7) condamnés dont six (6) civils et un (1) militaire tous du pavillon 7.

Selon les bribes d’informations recueillies sur place, il se dégage que ce pavillon est resté pendant six mois sans cadenas. Ce qui poussait ses occupants à être tout le temps en mouvement.

Les autorités judiciaires de la place qui ont mal digéré cette situation n’ont pas hésité à ordonner l’arrestation de certains responsables de cette prison y compris des policiers et des éléments des FARDC qui assuraient la garde de cette prison dans la nuit de dimanche 31 Janvier à lundi 1er Février 2016.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

 

*

*

Monter

Login

Lost your password?