..."/>

La Croix Rouge luxembourgeoise au chevet de l’hôpital de Panzi à Bukavu

La Croix Rouge luxembourgeoise a pris l’engagement de suppléer aux efforts du Dr Denis Mukwege en élargissant la capacité d’accueil de l’hôpital de Panzi à Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu à l’Est de la RDC, et en améliorant ses installations énergétiques et sanitaires.

Reçu par le Dr Mukwege, une délégation de la Croix Rouge du Luxembourg, dont le Dr Christian Hivel, a réitéré la volonté de cette organisation à répondre aux défis pour l’amélioration des structures de l’hôpital général de référence de Panzi.

« La construction de l’hôpital de Panzi est une priorité »,  a insisté Maurice Liwoke, ancien administrateur de cet hôpital  et membre de la délégation de la Croix Rouge.  La qualité des soins fournie à Panzi crée une affluence de malades qui va au-delà de la capacité offerte par l’hôpital. Le Dr Christian Hivel s’en est rendu compte.

« C’est un hôpital qui est bien tenu, bien géré, mais qui a trop de malades pour la capacité qu’il a. Il est donc clairement question  d’augmenter l’espace mais avec toutes les contraintes qui sont autour. C’est-à-dire l’approvisionnement en eau, l’évacuation d’eau, l’approvisionnement en électricité et l’évacuation en déchets solides », a déclaré le Dr Christian Hivel. Depuis sa création en 1999, l’hôpital général de référence de Panzi, prévu initialement pour 150 lits, ne dépasse actuellement pas 450 malades hospitalisés. L’équipe technique  de la Croix Rouge luxembourgeoise s’était rendue à Panzi  pour évaluer les besoins et récolter les avis.

La participation de la Croix Rouge du Luxembourg entre dans le cadre d’un engagement de cet État à appuyer les travaux du Prix Nobel de la Paix 2018, note une source proche du dossier.  Le personnel  de l’hôpital de Panzi soigne des milliers de patients victimes de violences sexuelles, victimes d’agressions physiques et bien d’autres pathologies gynécologiques.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?