..."/>

La Ligue des Femmes de l’UDPS satisfaite des 100 jours du Chef de l’État

La Ligue des Femmes de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) salue le bilan de cent jours du Chef de l’Etat, Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo, et condamne les critiques tous azimut faites à l’endroit de ce dernier. Cette organisation des femmes de l’UDPS est sortie de son silence pour réagir contre les réactions qu’elle juge subjectives par rapport au bilan de cent jours du chef de l’État.

Elle a martelé sur la question dans un communiqué qu’elle a rendu public le 21 mai dernier et dont la lecture a été faite par Christine Bianza, Secrétaire Générale adjointe de cette structure qui a également révélé que le ^programme de 100 jours du chef de l’État lancé le 02 mars court jusqu’au 10 juin 2019.

Six points essentiels ont constitués l’ossature de cette déclaration. Il s’agit notamment du programme de 100 jours du Chef de l’État, Félix Tshisekedi ; du Prétendu accord, selon Martin Fayulu, qui existerait entre le Président Félix Tshisekedi et Monsieur Kabila ; de l’accord de Genève ; de la vérité des urnes réclamée par Fayulu, pour ne citer que ceux-là.

En ce qui concerne le programme de 100 jours du Chef de l’État, l’opinion doit retenir que le Président de la République n’a jamais pris un seul engagement de réalisation pour 100 jours, partant de la date de son investiture, a affirmé la Ligue des femmes de l’UDPS.  « C’est après cette étape préliminaire que le Chef de l’État a pu formellement prendre un engagement avec le peuple congolais. Il s’agit de son programme d’urgence de 100 jours lancé le 02 mars 2019 et qui s’achèvera le 10 juin 2019. Un programme contenant des promesses mesurables, quantifiables et chiffrées secteur par secteur et dont l’UDPS se réserve le privilège de donner le bilan à la fin de dits 100 jours », précise la déclaration.

  Les autres points

Dans un autre registre, cette structure des femmes de l’UDPS s’est attaquée à la réclamation de la vérité des urnes faite par l’ancien candidat de Lamuka Martin Fayulu. « L’UDPS, à travers sa ligue des femmes, déclare que la vérité des urnes de Fayulu restera une utopie et une chimère, tant que la vérité des urnes de 2011 n’aura jamais connu un dénouement pour rétablir l’UDPS dans ses droits » a-t-elle déclaré en revenant sur la question relative à l’Accord de Genève.  Elle demande ici à Martin Fayulu de publier les accords qu’il aurait contractés avec les multinationales dans le but de sacrifier l’avenir de la RDC.

Pour la ligue des femmes, si deal il y a entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi comme Martin Fayulu le laisse entendre, on peut d’ores et déjà comprendre que ces accords étaient de très bonne qualité. «  À cet effet, la ligue des femmes déclare que si un tel accord existait, ce sera alors une très bonne nouvelle pour le peuple congolais qui doit s’en réjouir car, dit-on, on reconnait l’arbre par ses fruits, et aujourd’hui les fruits de cet accord dont le peuple savoure les délices méritent d’être énumérés.

Il s’agit de la libération des prisonniers politiques et d’opinion, de la suppression de tous les cachots de l’ANR, de l’octroi à Moise Katumbi de son passeport… », a-t-elle conclu. Il sied de signaler que sous l’œil vigilant de sa Présidente Denise Lupetu, la Ligue des Femmes de l’UDPS soutient le nouveau Secrétaire General de l’UDPS, Augustin Kabuya et lui souhaite beaucoup de succès dans son travail.

Par Carroll Madiya

*

*

Monter

Login

Lost your password?