..."/>

La toxicomanie influe négativement sur la santé tant sexuelle que reproductive des adolescents et jeunes

Plusieurs problèmes affectent les adolescents et les jeunes de la RD Cogno de la tranche d’âge de 15 à 24 ans. Parmi ces problèmes, il y a la toxicomanie, c.à.d. l’habitude de consommer régulièrement des substances toxiques (l’alcool, le tabac, les drogues telles que l’opium, la cocaïne, le chanvre,…), créant ainsi un état de dépendance physique et psychique.

Selon la pharmacienne Jackie Musumba, directeur adjoint du Programme National de Santé de l’Adolescent (PNSA), un programme spécialisé du ministère congolais de la Santé publique, il existe une corrélation entre la toxicomanie la santé de la reproduction.

Pour l’Organisation mondiale de la Santé, la santé de la reproduction suppose que les individus ont une vie sexuelle satisfaisante et sûre, ainsi que la capacité de se reproduire (ou d’avoir des enfants) et la liberté de décider quand et à quelle fréquence le faire.

La pharmacienne Musumba précise que les toxicomanes adoptent un comportement à risque qui a des répercussions sur leur propre vie et des conséquences néfastes sur la santé des autres ainsi que sur l’environnement général et socioéconomique.

Pourquoi se droguent-ils ?

Elle a indiqué que les jeunes et les adolescents s’adonnent à la consommation des substances toxiques pour des raisons suivantes : la curiosité ; la recherche du courage et la lutte contre le stress ; la recherche du plaisir et de l’euphorie pour échapper aux soucis de la vie ; l’influence des camarades ; la pauvreté ; les conflits familiaux qui traumatisent les enfants ; la délinquance juvénile,….

Ainsi, lorsqu’un individu est ivre et sous les effets d’une drogue, il n’a plus le contrôle de soi même. Il peut s’adonner à la violence sexuelle, avoir des rapports sexuels non protégés et transmettre ou contracter des infections sexuellement transmissibles (IST) dont le Vih/Sida, connaitre des accidents, échouer à l’école, abandonner sa famille, … .

Que faire pour ne pas tomber dans le piège de la toxicomanie ?

Le Programme National de Santé de l’Adolescent (PNSA) qui bénéficie de l’appui du gouvernement congolais et de ses partenaires dont le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) recommande ce qui suit aux adolescents et aux jeunes : s’informer sur les méfaits de la drogue ; s’abstenir ou arrêter la consommation des substances toxiques ; se consacrer aux études et à d’autres activités saines (sports, internet, …) ; fréquenter les centres des jeunes.

Près de la moitié de la population mondiale est constituée des adolescents et des jeunes dont l’âge varie entre 10 et 24 ans. Ils représentent un  poids démographique qui exige qu’une attention particulière leur soit accordée par les gouvernants.

La majorité d’entre eux ont des multiples problèmes dont les plus importants sont ceux liés à la santé sexuelle et de la reproduction. En RDC, le gouvernement a confié cette lourde tâche de s’occuper des problèmes des adolescents et des jeunes au Programme National de Santé de l’Adolescent (PNSA).

Par Norbert Tambwe

*

*

Monter

Login

Lost your password?