..."/>

Le choix d’Alexis Thambwe Mwamba suscite des remous!

Alexis Thambwe Mwamba

L’autorité morale du Front Commun pour le Congo(FCC), Joseph Kabila  a désigné Me Alexis Thambwe Mwamba, ancien ministre de la Justice et Garde  des Sceaux comme candidat président  au Bureau définit du Sénat. Et, ce choix suscite de remous dans l’opinion tant au niveau national et international.

Antoine  Makay Akoka, spécialiste en sciences politiques  et président  de l’ASB la Nouvelle Elite Congolaise(NEC) indique que le choix porté à Thambwe Mwamba pour diriger le Sénat constitue une insulte pour l’ensemble de la Nation congolaise et il s’agit d’un défi lancé par Joseph Kabila à la Communauté internationale.

Pour Antoine  Makay Akoka, Thambwe Mwamba n’est  pas un homme politique digne de diriger le Sénat. Il a souligné que durant le régime de Kabila, Thambwe Mwamba a crée la crispation politique au moment où le pays était engagé dans la voie de la décrispation politique conformément à l’Accord de Sainte Sylvestre de décembre 2016.
 » Il a terrorisé  les politiciens au point que certains se sont retrouvés en prison, citant le bâtonnier  Jean -Claude Muyambo, Gecocko Mulumba, Franck Diongo, Monidela.

Il a pourchassé les Congolais dans tous les coins pendant les trois dernières  années, en lançant des arrestations sans fondement et surtout il a fait résistance aux mesures prise par le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi , dans le cadre de la décrispation politique, en signant des conditions extra inhumaines contre Eugène Diomi « , accuse Antoine  Makay Akoka.

Sous sanctions internationales et poursuivi par la justice belge

Il se dit étonner de voir Joseph Kabila élever Alexis Thambwe Mwamba à briguer la présidence du Sénat alors qu’il encourt des sanctions internationales et est poursuivi par la justice belge pour les crimes odieux commis au Congo à l’époque du RCD/Goma.

 » Kabila  ne peut pas se permettre  à Kingakati pour commencer à dessiner l’ouragan, le tsunami sur le ciel congolais au moment où les autres travaillent pour remettre le pays  dans la pendule dans l’échiquier mondial « , a-t-il dit.
Pour lui, Kabila cherche à salir  l’identité du pays en désignant Alexis Thambwe Mwamba au perchoir du Sénat.
Antoine  Makay Akoka s’interroge de savoir en quoi Thambwe Mwamba  peut -être le premier sage du pays alors qu’il est cité dans plusieurs dossiers sales durant les années Kabila.

Auteur de plusieurs ouvrages dont le célèbre  » Ne touche pas à mon 220 de la Constitution « , Antoine  Makay Akoka a joué un rôle important pour l’avènement de l’alternance politique en RDC.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?