..."/>

Le journaliste JC Lomboto termine son parcours sur Terre dans un accident de la circulation

Lomboto 2

Jean-Claude Lomboto n’est plus. Le journaliste sportif et président de la commission de la presse de la Ligue Nationale de Football (LINAFOOT) est mort tragiquement, suite à un accident de la circulation, dans  la nuit du mercredi 07 août. C’était alors qu’il tentait de rejoindre le village Vénus, où toute une équipe de journalistes était conviée à prendre sur le chemin, le convoi du 7ème tour cycliste international de la RDC, qui se dirigeait vers l’étape prévue dans l’ex province du Bandundu.

L’une des dernières personnes à avoir vu vivant celui que beaucoup  journalistes appelaient affectueusement « Vieux JC » a raconté, hier matin à la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), comment la mort a surpris son confrère. « A l’occasion pratiquement de la dernière étape du tour cycliste vers le Bandundu, nous devrions rejoindre les amis, les autres confrères qui étaient au niveau du village Vénus, au-delà de l’aéroport pour voir comment rejoindre les autres membres le matin, afin d’aller dans le Bandundu.

Nous étions dans une voiture et lorsque nous sommes arrivés au niveau du PALU vers Debonhomme… la voiture dans laquelle nous nous retrouvions, il y avait pratiquement cinq journalistes et JC Lomboto était parmi les confrères », a révélé Guy Blaise Kitiki. Selon ce journaliste, JC Lomboto avait senti un  urgent besoin de se soulager. Face à ce besoin physiologique, il a obligé le chauffeur d’arrêter la voiture pour qu’il descende.

GB Kitiki a tenu à préciser que son confrère « est allé de l’autre coté du séparateur pour traverser. « Pendant ce temps, il y avait un embouteillage et nous avancions jusque vers le saut de mouton. Finalement, comme il trainait, un des confrères a pris le téléphone pour le localiser en lui disant que nous, on avançait et on allait le récupérer un peu plus loin ».

Alors qu’ils attendaient tous la réponse de leur confrère Lomboto, c’est une autre personne, un inconnu, qui va finalement répondre à Guy Blaise Kitiki et aux  autres journalistes restés dans la voiture. « Il a pris le téléphone en nous disant que le propriétaire de ce téléphone ne sait pas vous parler et il est ici au niveau d’Akram ».

Cette information selon laquelle, JC Lomboto se retrouvait  d’urgence dans un centre hospitalier, situé non loin de leur localisation, a obligé le groupe de journalistes à faire demi-tour pour aller s’informer sur place de ce qui se passait. C’est en arrivant aux services des urgences de cette formation hospitalière qu’ils seront mis au courant du décès de leur confrère.

Guy Blaise Kitiki a tenu à préciser qu’ils n’avaient pas assisté au drame, mais plutôt que la version leur donnée par sur place  était que « lorsqu’il voulait re traverser de l’autre côté pour rejoindre les autres confrères,  c’est à ce moment là qu’il y aurait un gros véhicule qui l’a ramassé. Nous ne savons pas s’ il l’avait vu ou pas » précise-t-il.

La même nuit du mercredi, le corps du disparu a été acheminé à la morgue de l’Hôpital Général de Référence Provincial de Kinshasa, ex Mama Yemo. En attendant la communication du programme des funérailles, le deuil se tient au domicile de l’illustre disparu.
Que son âme repose en paix !

Par Armando Mananasi

*

*

Monter

Login

Lost your password?