..."/>

Le soutien de l’ACAJ aux évêques

????????????????????????????????????

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) s’engage à mettre en œuvre les recommandations de la Commission Episcopale Nationale du Congo (CENCO) et de la Commission Justice et Paix Congo (JPC) adressées à la société civile congolaise sur la question électorale en RDC.

Le Président de la dite organisation membre de la société civile, Maître Georges Kapiamba, l’a déclaré mardi 15 mai 2018, lors de la publication, par la JPC/CENCO, des rapports sur l’observation électorale et monitoring des manifestations et réunions publiques en RDC.

Ces différents rapports ont dressé un tableau sombre sur quatre questions électorales datant de décembre 2017 à mars 2018. Il s’agit notamment de l’environnement électoral ; de la sécurité ; du genre et l’élection ; ainsi que de la cartographie des juridictions devront accueillir les contentieux électoraux.

La JPC/CENCO a recommandé à la société civile congolaise de poursuivre et d’intensifier les activités d’éducation civique et d’information des électeurs dans toutes les villes et territoires de la RD Congo sur le calendrier électoral et ses mesures d’application ainsi que sur les enjeux du processus électoral en cours.

Ces organisations catholiques qui militent pour le bien de la population congolaise ont également demandé à la société civile du pays de contribuer à l’information et à la sensibilisation des citoyens aux procédures judiciaires, particulièrement dans le domaine des élections et de veiller au respect de la procédure administrative et du caractère pacifique du déroulement des manifestations publiques.

Georges Kapiamba a salué le travail fourni par la CENCO qui, selon lui, constitue une documentation importante sur la question électorale en RDC. Il a, par ailleurs, indiqué que ces travaux constituent une contribution de la JPC/CENCO en vue d’un processus électoral libre et apaisé.

Hormis la société civile congolaise, la JPC/CENCO a également adressé des recommandations à d’autres couches de la société congolaise : le gouvernement de la République et les autres autorités compétentes ; la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ; le Conseil Supérieur de la Magistrature ; les cours et tribunaux ; les partis politiques ; les partenaires techniques et financiers ; le peuple congolais.

Parmi ces recommandations, la JPC/CENCO recommande au peuple congolais de veiller attentivement à la réalisation des étapes importantes du calendrier électoral, notamment la convocation de l’électorat le 23 juin 2018 et le début de la réception et du traitement des candidatures le 24 juin 2018.

Le peuple congolais est également appelé à veiller au respect du caractère pacifique du déroulement des manifestations publiques auxquelles il participe.

Par Carroll Madiya

*

*

Monter

Login

Lost your password?