..."/>

Les 16 jours d’activisme contre les violences faites à la femme lancés

Lancés le 25 novembre dernier, les 16 jours d’activisme pour mettre fin à la violence faite aux femmes demeurent une campagne internationale annuelle. Cette campagne, indique ONU Femmes, débute précisément le 25 novembre qui est la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et se termine le 10 décembre, avec la Journée des droits de l’homme.

Lancée en 1991 par des activistes au Women’s Global Leadreshir Institute, cette campagne est organisée chaque année par le Center for Women’s Global Leadership. Elle fait office de stratégie d’organisation pour les particuliers et les organisations du monde entier, en vue de la promotion et de la prévention pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles.

En 2019, le thème international choisi est : « Orangez le monde : la génération égalité s’oppose au viol ». Pour ONU Femmes, les femmes et les filles sont universellement touchées par le viol ainsi que la violence et les abus sexuels, tant en temps de paix que de guerre.
« Le viol est ancré dans un ensemble complexe de croyances et de relations de pouvoir favorisant l’omniprésence et la normalisation de la violence sexuelle. Il est bien connu que l’obtention des chiffres exacts, s’agissant du viol et des agressions sexuelles, est très difficile en raison de la liberté et de l’impunité dont jouissent les agresseurs, de la stigmatisation des victimes et de leur silence », a déploré cette agence des Nations Unies.

En plus, grâce aux différentes campagnes menées ces dernières années, notamment « Me Too » et autres, les voix des victimes et des activistes ont mis en lumière la question de la violence sexuelle qui a atteint un volume tel qu’il est désormais impossible de l’ignorer ou de réduire des femmes au silence. Par ailleurs, dans le cadre de la campagne d’ONU Femmes « Génération égalité » qui marque le 25ème anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Beïjing, la campagne « Tous unis » appelle tout le monde à s’informer et à lutter contre l’omniprésence de la culture du viol.

Campagne « Tous unis »

Dans le but de soutenir cette initiative, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a initié la campagne « Tous unis, d’ici 2030, pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes ». Question de favoriser au niveau mondial la prise des mesures à l’échelle mondiale pour sensibiliser et encourager les efforts de plaidoyer et partager les connaissances et les innovations.
Concernant ces 16 jours d’activisme, la République Démocratique du Congo a retenu comme thème national « Jeunesse congolaise, dressez-vous contre la discrimination et le viol ».

Par TSM

*

*

Monter

Login

Lost your password?