..."/>

Les travaux d’élaboration du projet d’édit budgétaire se poursuivent normalement

Les inquiétudes maintes fois exprimées par la population du Kongo Central quant à la non tenue, à ce jour, des plénières de l’Assemblée provinciale du Kongo Central, en rapport avec la session budgétaire, dont l’ouverture a eu lieu le 30 septembre 2019, trouveront des réponses d’ici le 1er novembre ; date prévue pour la convocation de la plénière, à l’issue de laquelle la commission budgétaire ad hoc va devoir présenter aux députés provinciaux le budget 2020 de la province.

Pour l’heure, les travaux d’élaboration du projet d’édit budgétaire pour la province du Kongo Central, officiellement lancés le 24 octobre dernier par Edouard Samba Nsitu, ministre provincial en charge de la Justice, représentant le chef de l’Exécutif provincial empêché, se poursuivent normalement en la salle paroissiale Notre Dame la Médiatrice, située au quartier Ville-Basse, dans la commune de Matadi. Les membres composant cette commission budgétaire, parmi lesquels quelques députés provinciaux triés sur le  volet et ministres provinciaux, dont ceux ayant dans leurs attributions le Plan et le Budget, travaillent d’arrache-pied jusqu’à ce jour, pour qu’à la fin des travaux ils arrivent à présenter un budget réaliste et adapté à la vision du chef de l’Etat, qui met à l’avant-plan le peuple.

D’où le slogan « Le peuple d’abord ». Ce qui revient à dire que le budget encore en chantier doit être équilibré en recettes comme en dépenses. C’est l’une des raisons qui a fait que cette commission soit éclatée en différentes sous-commissions, devant tenir compte des actions jugées prioritaires contenues dans le programme quinquennal du gouvernement provincial. Notamment celles liées à l’éducation, à la santé, à l’agriculture et aux investissements.

Aussi, cette commission ne manquera pas de tenir également compte des assignations édictées à tous les services provinciaux générateurs de recettes et au gouvernement provincial qui, du reste, a signé un contrat de performance avec le chef de l’Etat. Tous  comptes faits, la convocation de la plénière de l’Assemblée provinciale, que d’aucuns attendent impatiemment pourra intervenir, sauf imprévu, dans quelques jours.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?