..."/>

LINAFOOT/Zone ouest : 3 forfaits collés au FC Renaissance du Congo

FC Renaissance du Congo

Tel un couperet, la décision est tombée le lundi. La Ligue nationale de football a collé trois forfaits au Football Club Renaissance du Congo pour les matches  que cette formation a livré avec les joueurs Ngama Lemo, Boka Isaka et Kanda Kimvuaka dans ses rangs. Au motif que, à cette période-là, les trois footballeurs n’étaient pas qualifiés pour jouer sous les couleurs du club vert-blanc-orange, leur licence faisant foi.

Ainsi, l’équipe chère aux « Bana Fibo » perd les parties livrées et gagnées contre MK le 12 novembre au stade des Martyrs de la Pentecôte, l’Academic club Rangers le 22 novembre au stade Tata Raphaël  et contre le Tout Puissant Molunge de Mbandaka le 18 du même mois à l’amphithéâtre de la commune de Kalamu.

Si l’on sait que, après ces trois premières journées, Renaissance du Congo s’était incliné tour-à-tour devant l’Association sportive V. Club et le Daring Club Motema Pembe, on comprend que cette formation ne garde plus à son actif que les trois points glanés dimanche dernier sur Nord Sport de Matadi au stade Damar de la ville portuaire. La troupe de l’entraîneur Daouda Lopembe s’est, en effet,  imposée sur les Matadiens sur la marque de 2 buts contre 1.

Avec 3 forfaits, 2 défaites et une victoire, les « Nés de nouveau » du football congolais n’ont plus que trois points à trois journées de la fin de la première  manche de la phase des poules de cette édition de la Vodacom Super Ligue. Ils devront batailler ferme afin de sauver tant soi peu la mi-saison de cette première étape de la compétition. Contre le Racing Club de Kinshasa le samedi prochain, Shark XI (c’est déjà acquis mais sans dividende) et l’Amicale sportive Dragons-Bilima le 3 janvier 2018.

Une grosse bévue du secrétariat du club

Comment une formation de la trempe de Renaissance du Congo peut-elle écoper d’autant de forfaits pour l’utilisation de trois joueurs parce que ces derniers n’étaient pas en règle avec les normes connus de qualification ? Question à 1 franc congolais certes mais qui vaut son pesant d’or.

D’autant que le secrétariat de cette formation est animé par deux juristes qui, de surcroit, sont des anciens secrétaires du comité de gestion de la Ligue nationale de football. Deux personnalités censées maîtriser la législation en matière de régularisation des licences de recrues.

Il s’avère de plus en plus maintenant que, si la saison dernière, le club vert-blanc-orange avec sa belle équipe avait été trahi par le comportement antisportif de son bouillant public, aujourd’hui, il est entrain d’être victime de ses dirigeants. Un dossier à suivre.

Par JC Lomboto

*

*

Monter

Login

Lost your password?