..."/>

Loi électorale ce lundi au Sénat sous haute surveillance

senat

C’est aujourd’hui lundi 11 décembre que va se tenir, sauf changement de dernière minute, la plénière sur le projet de révision de la loi électorale au Sénat, où il a été envoyé en seconde lecture après un passage en force à la Chambre basse du Parlement.

Depuis la semaine passée, le Président du Sénat a été sensibilisé sur le danger qui guette le pays à la suite de l’adoption cavalière menée par les Députés nationaux de la Majorité présidentielle. Il lui a été demandé de rééditer l’exploit de 2015 en rejetant une loi électorale qui était contraire à la lettre et l’esprit de la Constitution.

A l’époque, une forte mobilisation des forces acquises au changement avait été aussi pour beaucoup dans ce rejet de la fameuse loi déjà adoptée à l’Assemblée nationale. Aujourd’hui, pareille mobilisation est difficile, du fait de la forte présence policière et militaire ce lundi autour du Palais du Peuple, dans les environs duquel le Président de la République va procéder à l’inauguration du Grand musée.

Toutes les artères aux alentours seront barricadées pendant que les Sénateurs vont se pencher sur cette loi aux multiples dispositions violant la Constitution en vigueur, comme l’usage de la machine à voter de Nangaa, qui sacrifie le caractère secret du vote et le seuil de représentativité préjudiciant le multipartisme à coté du cautionnement, inaccessible aux Congolais moyens.

Il est prévu ce lundi, pendant que les Sénateurs seront en train de statuer sur une question de grand intérêt pour l’avenir du pays, le recouvrement forcé de la  vignette 2017 sur les routes de la capitale. La police va prêter main forte aux agents de la DGRK  par rapport à cette activité qui complique généralement la circulation.

Par KerK

*

*

Monter

Login

Lost your password?