..."/>

L’ONUDI et la FAO pour l’emploi des jeunes en Afrique

L’initiative phare visant à augmenter les emplois des jeunes africains dans l’agriculture et l’agroalimentaire a été lancée dernièrement, en marge de la Conférence internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD7) par l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et l’Union Africaine (UA) ainsi que de nombreux autres partenaires.

Selon la FAO, cette initiative a pour objectif d’améliorer l’environnement commercial en créant davantage d’emplois et d’opportunités pour les jeunes africains. C’est sur base des principes de la coopération Sud-Sud et triangulaire que les initiateurs de ce projet comptent donner des opportunités d’emplois à cette catégorie sociale. L’Afrique qui a la plus jeune population au monde, indique la source, compte plus de 600 millions de jeunes sur le marché du travail.

La mission principale de l’initiative est de fournir à ces jeunes une aide technique, de développer les capacités et de faciliter le partage de connaissances pour les entreprises lancées par des jeunes en encourageant les chaînes de valeur agricoles. Ainsi, il s’avère nécessaire d’investir de manière responsable dans le secteur agricole afin de développer les zones rurales et de réduire les disparités entre zones rurales et urbaines grâce notamment à des partenariats entre le secteur public et le secteur privé.

Pour sa part, le Directeur général de la FAO, Qu Dongyu a déclaré que « lorsque nous parlons du potentiel humain en Afrique, nous parlons surtout des jeunes. Les agro-entreprises africaines devraient générer un marché estimé à 1 trillion de dollars d’ici 2030. L’agriculture et l’agroalimentaire ont un potentiel inestimable et inexploité pour relever les défis liés au chômage des jeunes ».

De son côté, le Directeur général de l’ONUDI, Li Yong a dévoilé que « l’agenda 2063 pour l’Afrique a pour ambition d’assurer la prospérité pour tous grâce à une croissance inclusive et durable, stimulée surtout par le potentiel des femmes et des jeunes ». Il est également convaincu du fait que l’intégration de la jeunesse dans l’agriculture et l’agroalimentaire constitue une étape prioritaire pour pouvoir mettre en œuvre le Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA).

Notons que le lancement de l’initiative phare de la FAO et de l’ONUDI reflète les engagements mondiaux pris afin de réaliser les objectifs de développement durable (ODD) et invite tous les acteurs du secteur à agir afin de renforcer la collaboration en élaborant notamment des plans et une plateforme qui faciliteront la création des partenariats et la mobilisation des ressources. L’Afrique doit promouvoir l’emploi chez les jeunes et le travail indépendant dans le cadre de sa stratégie de développement.

Par TSM

*

*

Monter

Login

Lost your password?