..."/>

Lors de la clôture de son 1er Congrès extraordinaire : L’Ordre des Médecins accepte l’application du Protocole de Maputo

L’Ordre des Médecins s’est engagé, vendredi dernier, à établir les mesures de mise en œuvre, en République Démocratique du Congo, du Protocole de Maputo qui autorise l’avortement sous certaines conditions L’Ordre des Médecins a pris cet engagement lors de la clôture des travaux de son 1er Congrès extraordinaire, organisé du 24 au 26 octobre dans la commune de la Gombe, à Kinshasa, précisément au Centre d’accueil CARITAS Congo.

Il s’est également engagé à encourager la reconnaissance des innovations dans la pratique médicale ; améliorer les valeurs humaines et connaissances scientifiques ; s’impliquer dans le respect des textes juridiques, en collaboration avec la Haute Autorité des Médias (HAM) ; s’approprier les compétences qui lui sont reconnues par la loi pour réaliser sa mission ; s’impliquer dans la formation des médecins et dans l’amélioration de cette formation ; pérenniser la reconnaissance et la remise des titres honorifiques aux confrères méritants ; maintenir et raffermir les partenariats entre les institutions ayant en charge la formation des médecins ; encourager la formation continue ; étudier les voies et moyens de l’organisation du concours national pour l’accréditation des médecins, etc.

L’Ordre des Médecins a également adopté le Règlement intérieur de ses conseils en RD Congo ; le projet de révision de la Loi portant ses attributions et capacités juridiques ; le projet de révision du Code de déontologie médicale et le projet de Loi sur la tarification des actes.

Dans son discours de clôture, le président du Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) a chargé les participants à organiser, dans un délai d’un mois et dans leurs zones de santé respectives, une journée de déontologie ou d’information en vue de faire la restitution des recommandations du Congrès.

Par Marcel Tshishiku

*

*

Monter

Login

Lost your password?