..."/>

Lors de la clôture du Ramadhan pour l’année 2018 : La Communauté musulmane Ahmadiyya au Congo toujours attachée aux valeurs morales

La Communauté musulmane Ahmadiyya/Asbl en République Démocratique du Congo (COMACO) a réaffirmé, dimanche 17 juin, sa détermination à continuer d’œuvrer pour atteindre son objectif de promouvoir les valeurs morales et spirituelles de l’Islam.

La COMACO a fait cette déclaration lors de la cérémonie de clôture du Ramadhan qu’elle a organisée au restaurant « KIROS » à Gombe, une commune de la ville de Kinshasa, en présence de certaines  autorités congolaises, dont le ministre du Plan Modeste Bahati Lukwebo. Elle a rappelé que la Communauté musulmane Ahmadiyya a été fondée en 1889 en Inde.

Etablie dans plus de 210 pays, elle est la seule organisation islamique à avoir un Chef spirituel et à croire que le Messie tant attendu est déjà arrivé et ce Messie est son fondateur Hadhrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s.).

Le dialogue intercommunautaire

La Communauté musulmane Ahmadiyya croit que « Dieu envoya Ahmad (a.s.), à l’instar de Jésus (a.s.), pour mettre fin aux guerres religieuses, condamner les effusions de sang et rétablir la morale, la justice et la paix ».

Là où elle s’établit, la Communauté musulmane Ahmadiyya s’investit dans l’amélioration de l’hygiène, la publication de la littérature islamique et la construction de 15 000 mosquées, au point qu’elle a gagné la réputation d’une organisation obéissante, paisible, persévérante et bienveillante.

La Communauté encourage le dialogue intercommunautaire, défend avec passion l’Islam et essaie de corriger certains malentendus à propos de cette religion dans l’Occident, tout en prêchant la tolérance, l’amour et la compréhension entre différentes communautés.

Elle rejette catégoriquement la violence et le terrorisme sous toutes ses formes et, dans le cadre de ses efforts pour raviver l’Islam, elle continue de propager les enseignements de sagesse et de retenue face à la vive opposition de certaines parties du monde musulman.

Droits de l’homme et émancipation des femmes

La Communauté musulmane Ahmadiyya continue d’être un défenseur des droits humains universels et un protecteur des minorités, sans oublier l’émancipation et l’éducation des femmes. Cinq Chefs spirituels ont succédé à Ahmad (a.s.) décédé en 1908. Le cinquième Chef spirituel de la Communauté est « Sa Sainteté Hadhrat Mirza Masroor Ahmad ». Il réside au Royaume-Uni.

Sous la conduite de ses héritiers spirituels, la Communauté musulmane Ahmadiyya a traduit le Coran en plus de 70 langues. Elle assiste les sinistrés dans le monde entier grâce à l’organisme de bienveillance indépendant « Humanity First » et dispose d’une chaîne de télévision satellitaire dénommée « Muslim Television Ahmadiyya » (MTA), qui diffuse sur Internet (alislam.org) et dans ses publications (Islam International Publications).

Enfin, la Communauté organise dans tous les pays du monde des conférences interreligieuses pour le rapprochement des fidèles de diverses religions et pour créer un climat de compréhension mutuelle car, «  Quiconque impose, tue et terrorise au nom de l’Islam est en contradiction flagrante avec les enseignements du Saint Prophète Muhammad », a-t-elle soutenu.

Dans son mot de circonstance, le ministre Modeste Bahati Lukwebo a, pour sa part, affirmé que la Communauté musulmane Ahmadiyya est une bonne initiative. Il a exprimé à cette dernière la détermination du gouvernement de la RD Congo à l’accompagner dans ses activités.

Par Marcel Tshishiku

*

*

Monter

Login

Lost your password?