..."/>

Lutte contre le paludisme en RDC : Une enquête démontre l’efficacité de l’approche communautaire de la distribution de masse des moustiquaires

Malaria Paludisme

Sur demande du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), l’école de santé publique de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) vient de mener une enquête post distribution communautaire des moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILD) dans les provinces du Bas Uélé et du Kasaï. Les résultats de cette enquête ont été présentés vendredi 5 juillet 2019 à Kinshasa par le professeur Aimée Lulebo de l’école de santé publique de l’UNIKIN, puis validés au cours de la même séance par le PNLP et ses partenaires.

Il ressort de cette enquête que l’approche ou la stratégie qui consiste à confier la distribution des moustiquaires aux membres de la communauté à travers les cellules d’animation communautaire (CAC) est plus efficace sur plusieurs aspects que l’approche traditionnelle à travers laquelle les moustiquaires sont distribuées par les responsables des zones de santé et des aires de santé.

Cette efficacité se manifeste par l’amélioration de la disponibilité et de l’utilisation des moustiquaires dans les ménages et l’amélioration de la fonctionnalité des organisations de participation communautaire. La communauté a montré des perceptions positives en ce qui concerne la nouvelle stratégie de distribution communautaire.

Les résultats probants obtenus par l’étude encouragent le passage à l’échelle en appliquant la stratégie de distribution communautaire à toutes les provinces de la RDC.
Concernant la disponibilité des moustiquaires, l’étude menée par l’école de santé publique de l’UNIKIN indique que dans la province du Bas Uélé, 51,4% de ménages disposent des moustiquaires conformément à leur taille (nombre de personnes que comprend chaque ménage) alors que dans la province du Kasaï, ce taux est de 41,6% de ménages.

Dans ces deux provinces, c’est la stratégie de distribution communautaire des moustiquaires qui a été appliquée en 2018. Dans la province de la Tshopo où l’approche traditionnelle de distribution des moustiquaires par les structures de santé (zones de santé, aires de santé,…) a été appliquée, 22,4% seulement de ménages disposent des moustiquaires conformément à leur taille, indique une étude de l’Université de Kisangani (UNIKIS).

Un atelier d’évaluation des campagnes de distribution des moustiquaires en 2017 et 2018 en RDC prévue à Kinshasa
Le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), avec l’appui de ses partenaires dont le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), va organiser du 8 au 9 juillet 2019 à Kinshasa l’atelier d’évaluation des campagnes de distribution gratuite communautaire et dans les écoles des moustiquaires imprégnées d’insecticide réalisées en 2017 et 2018.

L’objectif général de cet atelier est de contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité palustre par la prévention à travers la promotion de l’utilisation de la moustiquaire imprégnée d’insecticide à longue durée d’action.  Les participants à cet atelier vont aussi tirer les leçons pour les campagnes futures et vont proposer des actions correctrices des orientations stratégiques et opérationnelles pour la mise en œuvre ultérieure des campagnes.

Par Norbert TAMBWE

*

*

Monter

Login

Lost your password?