..."/>

Lutte contre l’insalubrité dans la capitale : Gentiny Ngobila face au pari d’assainir la ville de Kinshasa

Assainissement de la ville de Kinshasa Le Gouverneur Gentiny Ngobila

Un service pédagogique souhaité pour consolider son action à l’approche de la saison de pluies
Par  Bamporiki Chamira

La semaine en cours connaît une grande première à Kinshasa. Il s’agit du lancement officiel de la campagne d’assainissement de la capitale baptisée « Kin bopeto ». Organisée sous le haut patronage du président de la République, cette action met à côte à côte tous les membres de gouvernement central et provincial et ceux des corps constitués de la République ; des représentants des Etats coopérant dans différents domaines avec la RDC et les bourgmestres de 24 communes de la capitale accompagnés de leurs chefs de quartier !

A l’occasion de cette grande action de lutte contre l’insalubrité, le public Kinois aura à évaluer la phase préparatoire de cette campagne de salubrité. Phase qui, d’après des observateurs avisés, démontre sans ambigüité que Gentiny Ngobila Mbaka est sur un bon départ !

Un service pédagogique réclamé

Mais le nouveau locataire de l’Hôtel de ville a-t-il les chances de son côté pour pouvoir réussir son pari d’assainir la ville de Kinshasa ? La réponse à cette interrogation est partiellement négative lorsqu’on sait surtout le très bas niveau de culture sanitaire de la population de la capitale dont les faits et gestes quotidiens détruisent son habituel milieu de vie par des déchets de tous genres !

Cela revient à dire donc que « Kin bopeto » que Gentiny Ngobila aura le mérite d’évacuer les tas d’immondices en aval que la population de la capitale viendra remplacer par d’autres et le cercle vicieux se poursuivra à n’en point finir ! Que faire alors afin d’éviter l’écueil représenté par la population de la capitale dont la mentalité et le comportement face aux dangers de pollution de l’environnement doivent radicalement changer !

La réponse à cette lancinante interrogation est bien simple : le Gouverneur Gentiny Ngobila doit compléter son plan d’assainissement en mettant en place un service pédagogique chargé de l’éducation permanente (la sensibilisation) de la population de la capitale dont la faiblesse dans la pratique de l’hygiène environnementale n’est plus à démontrer !

Tout en félicitant le successeur d’André Kimbuta pour les initiatives prises jusqu’à présent, il y a lieu d’attirer cependant son attention sur l’approche de la saison pluvieuse qui ne manquera pas de modifier la donne de la campagne « Kin bopeto ». Nous pensons particulièrement aux moyens de fortune dont disposé les communes pour faire face à la situation. A quand les moyens mécaniques et les compétences dans les domaines de la voirie et drainage ?

*

*

Monter

Login

Lost your password?