..."/>

Lutte contre l’insalubrité dans la capitale : La gestion des déchets ménagers au centre d’une matinée citoyenne à Kinshasa

????????????????????????????????????

Plusieurs autorités provinciales de la ville de Kinshasa (Gouverneur, Président de l’Assemblée provinciale,  Ministres provinciaux, députés provinciaux et Bourgmestres) ainsi que des partenaires au développement ont pris part, le vendredi 09 juillet 2019 à l’Hôtel de ville de Kinshasa, à une matinée citoyenne organisée à leur intention.   Organisée par la Commission Aménagement du territoire, environnement et développement durable de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, en collaboration avec le Réseau des acteurs de WASH (Eau, Hygiène et Assainissement) en République Démocratique du Congo, cette matinée était axée sur la « Gestion participative des déchets ménagers dans la ville province de Kinshasa ».

Recherche des solutions adaptées

Cette matinée citoyenne avait pour objectif global de favoriser une implication de toutes les parties prenantes dans la recherche des solutions adaptées pour une gestion durable des déchets ménagers dans la ville de Kinshasa. Comme objectif spécifique, la matinée devrait aboutir à la mise en place  d’un cadre de concertation permanente et de monitoring avec toutes les parties prenantes et de définir le rôle et responsabilité de chaque acteur impliqué, identifier des bonnes pratiques et la possibilité de les dupliquer à travers la ville.

S’imprégner du bien-fondé de la gestion des déchets ménagers

Dans son mot de circonstance, le député MBO Kazala, président de ladite commission, a indiqué que cette matinée a été initiée par sa commission en collaboration avec le Réseau des acteurs WASH, dans le but de permettre aux députés provinciaux, pendant les vacances parlementaires, de s’imprégner du bien-fondé de la gestion des déchets ménagers pour un environnement sain dans lequel la population kinoise doit vivre, en vue de la préserver contre certaines épidémies. Cette matinée citoyenne, a-t-il dit, permettra aux élus des  24 communes de Kinshasa d’aller vers leurs bases respectives, pour les informer et les conscientiser sur la gestion durable des déchets ménagers.

Une thématique qui interpelle

M. Steve Matenda, Coordonateur national du Réseau des acteurs WASH en RD Congo a pour sa part indiqué que la rencontre du jour restera gravée dans la mémoires des Kinois, dans ce sens qu’elle marque un tournant décisif de collaboration fructueuse avec l’Assemblée provinciale de Kinshasa au travers de sa commission Aménagement du territoire, environnement et développement durable dans la recherche des solutions idoines dans la gestions des déchets ménagers dans la capitale congolaise.

Cette matinée citoyenne, a-t-il renchéri, a constitué un cadre d’échange d’une part entre les acteurs WASH et d’autre part avec les décideurs  ou avec ceux qui ont le pouvoir public dans le but de voir quelles stratégies mettre en place pour mieux gérer les déchets à travers la ville de Kinshasa. Il a également fait savoir que le Réseau WASH RDC qu’il a l’honneur de coordonner et dont la  mission est de renforcer la participation des acteurs et actrices WASH dans la protection de l’environnement en RDC, est une plate-forme composée des scientifiques des universités nationales et étrangères , des experts de l’environnement et développement durable, des ONG locales traitant sur les questions WASH, les entreprises éco-responsables, les artisans du recyclage des déchets ainsi que  décideurs politiques.

Rendre obligatoire le « Salongo »

Pour aider les participants à mieux s’approprier cette préoccupation, 5 sujets développés par différentes autorités  ont fait l’objet des discussions. Le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Godé Mpoy Kadima a pour sa part fait une mise au point sur l’Assemblée provinciale, l’environnement et les perspectives. Il s’est appesanti sur la vision et l’objectif  de l’Assemblée provinciale en demandant à ses collaborateurs de s’organiser  pour rendre obligatoire le « SALONGO » (travail communautaire) que le Maréchal Mobutu avait instauré à l’époque.

Optant aussi pour l’organisation régulière du SALONGO dans la ville province de Kinshasa, le ministre provincial de l’environnement, tourisme et aménagement du territoire Didier Tenge Te Litho a parlé de l’état des lieux sur l’assainissement de la ville.
Alors que le ministre Charles Mbuta Muntu a décrit le concept « Kin Bopeto», le chef des travaux de l’UNIKIN Alpha Weya et Mme Miriam Osulungondo ont, eux, démontré comment les déchets ménagers peuvent être revalorisés.
Plusieurs recommandations ont été faites pour permettre à toutes les parties prenantes de s’impliquer.

Par Thony Kambila

*

*

Monter

Login

Lost your password?