..."/>

Malgré la flambée de la maladie à l’Est de la RDC, Virus Ebola: le manque d’urgence de santé publique de portée internationale relevé

Ebola au Nord-Kivu rdc

La maladie à virus Ebola qui sévit en République Démocratique du Congo, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, ne constitue pas une urgence de santé publique de portée internationale. C’est ce qui a été relevé au cours de la dernière déclaration de la réunion du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international (RSI) tenue le 12 avril dernier à Genève.

Le Comité d’urgence du Règlement sanitaire est arrivé à cette conclusion alors qu’il y a la flambée de la maladie dans ces provinces de la partie Est du pays.  Selon le communiqué de l’OMS, ce Comité a fait part de sa profonde préoccupation en ce qui concerne l’augmentation récente de la transmission dans certaines zones. Par conséquent, il craint le risque potentiel de propagation aux pays voisins.

Toutefois, le Secrétariat de l’OMS a donné des précisions sur la riposte à la flambée actuelle ainsi que sur les activités de préparation dans les pays limitrophes. Par la même occasion, le Comité a salué les efforts fournis par les différents acteurs engagés dans la riposte de cette 10ème épidémie à virus Ebola dans le pays.
Il s’agit du Gouvernement congolais, l’OMS et les partenaires.

Des recommandations

A l’issue de cette réunion du Comité d’urgence du RSI, des recommandations ont été formulées en ce qui concerne la santé publique. Il est question notamment de lutter contre l’augmentation du nombre de cas dans les épicentres restants (Butembo, Katwa, Vuhovi et Mandima); de sécuriser des acteurs de la riposte; de continuer à renforcer la collaboration transfrontalière; de fournir des efforts durables pour prévenir la transmission nosocomiale; d’identifier, de cibler et d’élargir les possibilités de dialogue et de participation communautaire, de mobilisation des guérisseurs traditionnels…

Notons, en outre, que cette réunion convoquée par le Directeur général de l’OMS concernant cette maladie en RDC, a réuni les membres et les conseillers du Comité d’urgence par téléconférence.  Raison pour laquelle, des représentants du ministère de la Santé publique de la RDC ont exposé la situation épidémiologique, les stratégies de riposte et les adaptations récentes pour améliorer l’engagement de la communauté dans la riposte.

Par Tantia Sakata

*

*

Monter

Login

Lost your password?