..."/>

Matadi : Reprise imminente des travaux d’achèvement du stade Lumumba

Stade Lumumba kongo central

Démoli de fond en comble depuis 2011, dans l’unique but d’empêcher feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba, alors leader charismatique de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), d’y tenir son meeting de campagne électorale, le Stade Lumumba de Matadi, qui abritait autrefois diverses rencontres de football ; notamment celles de Vodacom Ligue 1 qu’organise chaque saison sportive  la Ligue nationale de football (Linafoot) ; de la coupe du Congo qu’organise la Fédération congolaise de football association (Fecofa) ; de la Ligue de football du Kongo Central (Lifkoce), ainsi que de l’Entente urbaine de football de Matadi (Eufmat) ; a été  très longtemps  abandonné à son triste sort par les tenants du pouvoir des gouvernements, tant nationaux  que provinciaux. Dès lors, personne n’a songé encore à le reconstruire, suite à la politisation à outrance du dossier y relatif.

Difficultés de trésorerie

Il a fallu à cet effet attendre l’avènement, à la tête de la province du Kongo Central, de feu Jacques Mbadu Nsitu di Mavungu, pour voir enfin toutes les batteries être mises en marche afin de débuter, sur fonds propre de la province, les travaux de reconstruction  de ce stade, devant cette fois-ci répondre aux normes olympiques en vigueur à travers le monde. C’est ce qui a été fait, à la satisfaction générale de tous les sportifs de cette province, férus du ballon rond.

Malheureusement, depuis la mort de cette dernière autorité provinciale appelée affectueusement « Lourd » par ses fans, tous les travaux de ce stade étaient mis à l’arrêt. Alors que tous les ingrédients en provenance de l’Occident, via la République d’Angola, pour son achèvement dans un temps record étaient déjà réunis et conservés jalousement dans l’enceinte du chantier de cette infrastructure sportive.

Mais aussi paradoxal que cela puisse paraitre, son successeur que l’on croyait suivre ses traces n’avait aucun souci des travaux de ce stade qu’il aurait, d’après une certaine indiscrétion, relégué au second plan et ce, pour des raisons qui étaient ignorées par les uns et les autres. Il semblerait, d’après des sources généralement bien informées, que cela  était tout  simplement dû aux  très sérieuses difficultés de trésorerie qu’a connue la province pendant cette période. Cependant, face aux incessantes réclamations des sportifs de la ville portuaire de Matadi, qui ne juraient que sur la continuité des travaux de ce stade, Marcel Matumpa Buka, Gouverneur a.i de la province du Kongo Central, a jugé bon d’y souscrire sans autre forme de procès.

Une  capacité d’accueil de  20.000 personnes

C’est ce qui justifie la visite qu’il y avait effectuée, le samedi 9 novembre dernier, accompagné non seulement de Guylain Phanzu Mangovo, ministre provincial en charge des infrastructures, travaux publics et reconstruction ; mais aussi et surtout d’un représentant de « SODIMAS », une entreprise privée expérimentée dans les travaux de construction des infrastructures sportives qui, pour la circonstance, a accepté volontiers de préfinancer lesdits travaux à la hauteur de 3.400.000 $ Us, grâce au plaidoyer mené par le Chef de l’Exécutif provincial, après un long moment d’arrêt desdits travaux.

A noter que ce fonds, apprend-on des sources concordantes,  servira à finaliser les plateformes sur lesquelles seront placés notamment les 20.000 sièges constituant la capacité d’accueil dudit stade et cela, avant d’amorcer les travaux respectivement d’implantation de la pelouse synthétique, de traçage de l’aire de jeu, de fixation des poteaux, de la mise en place des vestiaires et enfin  de construction aussi bien de la salle des soins pour athlètes que de la tribune de la presse.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?