..."/>

Les mesures de riposte à l’épidémie d’Ebola donnent des résultats positifs à l’Equateur

Le territoire de Bikoro, épicentre de l’actuelle épidémie de maladie à virus Ebola, enregistre moins des cas déclarés aujourd’hui grâce à toutes les mesures prises dans le cadre de la riposte. Le ministre national de la Santé, le Dr Oly Ilunga l’a dit samedi dernier au cours d’une conférence de presse tenue à Kinshasa. A cette occasion, il a expliqué ces mesures de riposte à l’épidémie. Une de ces mesures est la vaccination.

Le Dr Ilunga s’est réjoui du fait que 90% de personnes ayant été en contact avec les malades ou avec les proches des malades aient été vaccinés dans la province de l’Equateur. Il a précisé que la vaccination et la gratuité des soins dans les zones de sante du territoire de l’Equateur affectées par l’épidémie ont un eu impact positif dans la riposte à la maladie a virus Ebola. Ces mesures et bien d’autres ont permis d’enregistrer moins de cas déclarés.

La vaccination, a-t-il affirmé, a permis à la population de changer d’attitude et d’éviter la stigmatisation, tant à Bikoro, à Itipo et qu’à Iboko. Il a expliqué la situation en ces termes :  » Ce n’est pas une vaccination de masse. C’est une vaccination qui cible les personnes qui ont été en contact avec les malades.

La vaccination est un élément important pour changer d’attitude. Au départ, être en contact avec les malades sans vaccination fait l’objet de stigmatisation, et le fait de pouvoir recevoir un vaccin a incité les gens à se présenter volontiers comme contacts parce qu’il y a ce bénéfice d’être protégé par la vaccination « .

Le ministre national de la Santé a affirmé que le cap de 2.000 (deux mille) personnes vaccinées dans la province de l’Equateur a été dépassé.Une autre mesure qui a été prise est la mise en place des cordons sanitaires. Ces cordons  consistent à mettre en place des mécanismes de surveillance des flux de populations et d’hygiène, de prise de température et de lavage mains.

Le premier cordon sanitaire concerne Bikoro, Itipo et Iboko, le deuxième cordon est autour de la ville de Mbandaka, alors que  le troisième cordon englobe le grand Equateur, notamment  les localités en amont de Mbandaka jusqu’à Kisangani et les localités en aval jusqu’à la ville Kinshasa.

Par N.T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?