..."/>

Mont-Ngafula : au moins 18 morts dans un accident

Un camion transportant des produits brassicoles heurtent des gens et des véhicules

Un camion  remorque transportant des produits brassicoles a fait d’importants dégâts humains et matériels le samedi le 10 février au niveau du triangle de la cité verte non loin de la station Diomi. Le véhicule plein de casiers de boissons, en provenance du Rond-point Ngaba pour l’Université Pédagogique National (UPN), afini sa course dans d’autres véhicules.

Selon des témoins trouvés sur les lieux du drame, les freins défaillants de  ce conducteur roulant à vive allure  lui ont fait perdre le contrôle de son camion, l’obligeant à écraser tout ce qu’il trouvait sur son passage. Sur place, près de  14 véhicules ont été heurtés, certains avec des personnes à bord, d’autres avec des marchandises.

Le bilan s’avère d’autant plus lourd que l’accident a eu lieu vers 16 heures,  au moment où il y a une grande circulation, surtout avec des véhicules en provenance du poste frontalier de Lufu, dans la province du Kongo Central.
Ceux  qui ont assisté à ce sinistre fait divers  ont déploré le comportement du conducteur de ce camion remorque  qui, au lieu de   sacrifier la vie de beaucoup de personne, leurs véhicules et leurs biens, aurait pu prendre l’option de se diriger vers le caniveau qui est juste à côté de la station.

Quelles que minutes après, le lieu du drame a vu un monde fou venu pour s’enquérir de la situation.  Mais la plupart des curieux étaient des jeunes gens venus avec l’intention  d’emporter des bouteilles,  malgré la présence des policiers déployés pour la sécurité.

Vers dix heures, le camion remorque a quitté les lieux de l’accident pour continuer sa course.   C’est en arrivant au niveau de l’entrée du camp des officiers Badiadingi, que ces jeunes gens se sont jetés sur le véhicule pour le piller. Ils ont emporté une grande partie de la cargaison et détruit le reste.

En attendant que la société brassicole dont les produits étaient transportés par ce camion, prenne ses responsabilités, des familles pleurent leurs membres de familles tués  suite à cet accident. D’autres s’inquiètent de la santé des leurs blessés,  sans oublier les biens  volés ou abimés, ainsi   que les véhicules endommagés.

Par Thony Kambila

*

*

Monter

Login

Lost your password?