..."/>

Mort dans un incendie à Goma : Luc Nkulula sera inhumé ce jeudi au cimetière privé de Makao

Luc Nkulula

Une messe de requiem sera dite à Kinshasa à la paroisse St Joseph à Matonge

Sauf changement de dernières minutes,  l’enterrement de l’activiste Luc Nkulula wa Mwamba , figure emblématique du mouvement citoyen Lutte pour le Changement(LUCHA) mort le dimanche dernier dans un incendie  à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu est prévu ce jeudi 14 juin 2018 au cimetière privé de Makao , situé dans le territoire de Nyaragongo.

La mobilisation est totale à Goma où les activistes pro démocratie, la population ainsi que les représentants des organisations de la société civile tiennent à rendre un dernier hommage à cet activiste mort dans des circonstances encore floues. Le corps de Luc Nkulula est exposé au collège Mwanga à Goma en présence des milliers des gomatraciens habillés en  noir et blanc, une manière de rendre un vibrant hommage à ce brave activiste.

La famille biologique de Luc Nkulula wa Mwamba  et le mouvement citoyen Lucha veillent à ce que les funérailles du leader pro démocratie se déroulent dans la plus grande  sobriété et en toute sérénité.
A Kinshasa, une messe de requiem est prévue ce jeudi à partir de 15 h à la paroisse St Joseph, dans la Commune de Kalamu. Le décès de cet activiste inquiète plusieurs activistes et militants des mouvements citoyens et défenseurs des droits de l’homme qui considèrent que leur collègue a été victime d’une conspiration.

Des hommages dignes

Dans un communiqué publié le dimanche 10 juin 2018, le Comité Laïc de Coordination (CLC) a  exigé l’ouverture d’une enquête sur ce dossier. Une enquête indépendante d’autant plus que sa mort est intervenue dans des circonstances « suspectes ».

« Le CLC, dans son souci de l’égalité de tous devant la justice, exige l’ouverture immédiate d’une enquête réellement indépendante pour déterminer les circonstances exactes de sa mort et traduire les coupables en justice », peut-on lire dans le communiqué, signé par Jonas Tshiombela.

« La coordination des Laïcs Catholiques invite la population Congolaise et les personnes de bonne volonté à lui rendre un hommage digne et pacifique à la hauteur de la noblesse de son combat pour la justice et le respect des libertés publiques. La seule manière de le faire, c’est de continuer ce combat dans la non-violence pour accélérer l’avènement de l’Etat de droit dans notre pays », a martelé le CLC.

Pérenniser le combat de Luc

Pour sa part, le professeur André Mbata parle d’une grande consternation.
« C’est avec une grande consternation que je viens d’apprendre la mort de LUC avec qui nous avions organisé la dernière réunion du cASC au Cepas à Kinshasa.

Nous avions là un jeune homme totalement acquis au changement dans son pays et savions que nous pouvions compter sur lui au moment où la médiocrité cherchait à corrompre tout le monde, y compris dans les rangs de la jeunesse à travers le dédoublement des mouvements citoyens ».

Pour lui, la meilleure façon de rendre justice à ce vaillant militant, c’est de continuer la lutte.

Pour la LUCHA et le collectif des Actions de la Société civile (CASC), la meilleure façon de rendre hommage à Luc Nkulula wa Mwamba est de continuer son combat et de redoubler de dynamisme jusqu’à ce que se réalise finalement ce changement pour lequel il s’est toujours battu et pour lequel il aura sacrifié sa jeunesse et une grande partie de sa vie.

Une intégrité exemplaire

A l’instar de beaucoup d’autres Congolais, le docteur Denis Mukwege a rendu un hommage mérité à Luc Nkulula wa Mwamba. Le gynécologue congolais bien connu dans la prise en charge  médicale des femmes victimes des viols a parlé d’une perte pour toute la nation d’un jeune d’une « intégrité exemplaire».

Dans un cours message sur le site web de la Fondation Panzi, le médecin directeur de l’hôpital de Panzi et président du Conseil d’administration de cette Fondation promet de continuer le combat de  Luc Nkulula.

« C’est avec grande consternation que nous apprenons la triste nouvelle de la mort de notre cher bien aimé Luc Nkulula. Jeune engagé pour le changement, incorruptible et d’une intégrité exemplaire. C’est une grande perte pour sa famille biologique, pour la Lucha et pour notre nation.

Bien aimé Luc, ton sacrifice ultime, à l’exemple de celui de Rossy, de Chebeya, de Lumumba, et de tant d’autres héros de notre nation est une semence qui fera germer un Congo nouveau, libre et prospère pour les générations à venir. Nous continuerons la lutte qui t’était chère; c’est le plus grand honneur que nous pouvons te rendre. Mes condoléances les plus attristées », a déclaré Denis Mukwege.

Mort suspecte

Luc Nkulula est mort à la suite d’un incendie qui a touché sa maison à Goma, au quartier Himbi, dans la province du Nord-Kivu dans la nuit de samedi à dimanche 10 Juin 2018. L’origine de cet incendie n’est jusque-là pas connue mais ses camarades  voient une main criminelle.

Il était désigné récemment coordonnateur National du « Chemin de la paix », mouvement visant essentiellement un retour à l’ordre constitutionnel en RDC après l’expiration du mandat de Joseph Kabila. Un des pionniers de la Lucha, Luc Nkulula est mort calciné dans sa maison.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?