..."/>

Nationale N°1: les pluies diluviennes risquent de freiner les travaux de réhabilitation

Erosion de la Nationale n°1 au niveau de Mitendi

Les pluies diluviennes qui s’abattent ces dernier temps sur la ville province de Kinshasa et la province du Kongo central risquent de freiner les travaux de réhabilitation de la route Kinshasa-Matadi, «la Nationale n°1» coupée quasiment en deux au niveau de Mitendi, un quartier périphérique de la commune de Mont Ngafula, à la suite d’une érosion causée par la grande pluie qui s’était abattue la semaine dernière.

C’était au même moment où les travaux de réhabilitation de cette voie importante ont été lancés, soit le 08 février dernier par l’entreprise chinoise «CREC 7»

Il convient de signaler que cette érosion ainsi que bien d’autres ont toujours menacé la ville province de Kinshasa, pendant qu’on observe le silence du côté des autorités. Il a fallu attendre que cette érosion du quartier Mitendi coupe en deux cette la Nationale n°1 pour que les autorités s’attellent à trouver une solution. La route Kinshasa-Matadi est en train, pour le moment, d’être réhabilitée.

Les habitants de ce quartier et tous les usagers, qui craignent que le pire arrive, souhaitent que les travaux évoluent vite pour permettre la fluidité de véhicules entre Kinshasa et la province du Kongo central qui dispose de deux ports importants pour la survie de la capitale congolaise et des autres provinces du pays. La Nationale n°1 est la seule voie qui relie la capitale aux villes portuaires de Matadi et Boma.

Dès le 07 février, des engins étaient à pied d’œuvre. Mais pour permettre aux véhicules de passer, une déviation a été créée, contournant ainsi cette érosion. Ces travaux de réhabilitation selon M. Médard Ilunga, Directeur général de l’Agence Congolaise des Grands Travaux(ACGT) qui supervise ces ouvrages, feront deux semaines et consisteront à construire des nouveaux caniveaux et un collecteur.

La rapidité s’impose

Les pluies diluviennes du mardi 14 février et d’hier mercredi 15 février 2017 ont encore inquiété la population Kinoise qui tient à l’exécution rapide des travaux de réhabilitation en cours de réalisation par l’entrepris par CREC 7.

Il faut rappeler que la pluie diluvienne du 07 février a provoqué des inondations partout à Kinshasa. Selon les services de l’Hôtel de ville, cette pluie torrentielle a fait plus de quatre morts et deux autres disparus, tous habitants de la commune de Bumbu. Elle a fait, en outre, de dégâts matériels en emportant tout ce qu’elle trouvait sur son passage; maisons d’habitation, écoles et autres.

Touché par ces pertes en vies humaines et autres dégâts, le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, avait, le même jour, présidé une réunion urgente du conseil des ministres provinciaux au cours de laquelle, une commission a été mise en place pour identifier ces dégâts et a enfin annoncé la réhabilitation urgente des routes et écoles détruites ainsi que les caniveaux qui ne permettent pas la bonne conduite d’eau dans la capitale.

Par Thony Kambila

*

*

Monter

Login

Lost your password?