..."/>

Nord-Kivu : OLPA et UNPC rejettent l’édit portant protection des défenseurs des droits humains

Au cours d’un point de presse conjoint, tenu le mardi 3 décembre 2019 à Goma, chef-lieu de la Province du Nord-Kivu, l’Observatoire pour la Liberté de la Presse en Afrique(OLPA) et l’Union Nationale de la Presse du Congo(UNPC), a rejeté  catégoriquement l’édit portant protection des défenseurs des droits de l’homme. La raison de ce refus consiste au manque d’inscription  claire de la protection des journalistes.

Me Alain Kabongo et Valéry Mukosasenge, respectivement secrétaire exécutif de l’OLPA et président de la Commission de discipline de la section provinciale de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC)/Nord-Kivu, ont indiqué avoir adressé une correspondance au gouverneur de la province du Nord-Kivu Carly Nzanzu Kasivita, vendredi 29 novembre, lui demandant de ne pas promulguer l’édit portant protection des défenseurs des droits de l’homme dans la province du Nord-Kivu.

Pour Valéry Mukosasenge, l’édit adopté par l’Assemblée provinciale, dans la première quinzaine du mois de novembre 2019, ne prend pas en compte la protection des journalistes. Car, ce document assimile les chevaliers de la plume au défenseur des droits de l’homme, sans l’indiquer clairement dans ses dispositions.
Un avant-projet d’édit ayant fait l’objet d’un examen minutieux d’une équipe d’experts de l’UNPC et de l’OLPA, a été transmis au gouverneur du Nord-Kivu, lequel prend en compte les intérêts des défenseurs des droits humains et des journalistes travaillant dans la province.

La balle dans le camp du Gouverneur

Pour  Me Alain Kabongo, il n’est pas tard pour mieux faire. L’autorité ayant été saisie avant la promulgation, a le pouvoir d’appréciation. Raison pour laquelle la corporation devrait demeurer optimiste sur l’aboutissement de cette démarche. « Ce qui importe présentement, c’est le renvoi en seconde lecture de cet Edit devant l’Assemblée provinciale afin que les correctifs soient apportés à ce document qui va nous lier pendant les prochaines années », a-t-il déclaré.

Parmi les innovations apportées dans cet édit portant protection des défenseurs des droits de l’homme figurent entre autres l’intitulé de la loi, les droits reconnus à un journaliste dans le cadre de son travail, la protection de la femme journaliste, ses obligations, la protection de la source ainsi que l’obligation faite au gouvernement d’organiser et d’adapter l’aide directe et indirecte à la presse au niveau local. L’UNPC Nord-Kivu a été chargée de constituer un groupe de suivi pour des résultats escomptés.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?