..."/>

Nord-Kivu : un dispositif sécuritaire renforcé à Beni!

Nord-Kivu un dispositif sécuritaire renforcé à Beni fardc photos prise par Erick Ks

Conformément à sa promesse faite à la population de Beni pour restaurer la sécurité, le chef de l’Etat Congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a déployé une unité spéciale de la police pour sécuriser cette ville en proie à l’insécurité causée par les groupes armés dont les rebelles ougandais de l’ADF.

C’est dans une ambiance de parade que le commissaire général adjoint de la police nationale congolaise, le général Patience Yav, a révélé le mardi 03 septembre 2019 la mission assignée aux policiers déployés à Beni.  « Nous sommes venus défendre la sécurité publique, nous sommes venus répondre à la demande de soutien des forces armées de la République démocratique du Congo. Vous allez découvrir cette unité de la police d’intervention rapide au cours de prochaines opérations. Cette unité est formée pour ça. C’est une unité anti-terroriste », a fait savoir le général Patience Yav.

De son coté, le maire de Beni, Jean-Edmond Bwanakawa Nyonyi a dressé le bilan macabre des attaques des rebelles AFD contre la population de sa ville et s’est déclaré satisfait du déploiement de cette unité spéciale de la police à Beni.  « Votre arrivée ici nous rassure sur le fait que les problèmes que nous avons dans Beni seront résolus. Je mets tout mon espoir sur vous qui êtes debout devant moi », a martelé le Maire de Beni.

Ce déploiement décidé par le président Félix  Antoine Tshisekedi Tshilombo  vise à reprendre le contrôle de Beni où les attaques contre les civils ont causé la mort de près de 2.000 personnes. Les rebelles de l’ADF, un groupe majoritairement originaires de l’Ouganda voisin, sont le plus souvent désignés responsables de ces meurtres.

La population reste prudente  

Mais les habitants de Beni, qui ont suivi la parade militaire et les discours, préfèrent  juger sur les faits et non sur de nouvelles promesses.
« Nous sommes contents, mais nous attendons les résultats et le retour de la sécurité. Nous voulons voir ces résultats dans un mois pour pouvoir retourner dans nos champs », note un habitant de Beni.

« Nous disons merci au président de la République. Il nous avait promis le changement mais ce que nous attendons ce sont les actes », a dit un autre résident de Beni.  Certains Congolais estiment aussi que le gouvernement devrait coopérer avec son voisin ougandais afin que celui-ci lui vienne en aide pour mettre un terme aux  violences causées par les rebelles des ADF.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?