..."/>

OLPA craint pour la sécurité d’un journaliste à Beni

liberté de la presse en rdc

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA),une organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, est préoccupé par la sécurité d’Elysée Kamundu, correspondant à Mataba de Radio Télévision Grabe Beni (RTGB), une station communautaire émettant à Beni, ville située à 300 kms de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, à l’Est de la RD Congo. Selon l’association, Elysée Kamundu reçoit  depuis quelques temps des menaces de représailles de la milice Maï Maï UPLC (Union des Patriotes pour la Libération du Congo),  active dans les environs du village Mataba, à 14 kms de la ville de Beni.

D’après OLPA, les miliciens accusent le journaliste d’avoir diffusé l’information relative à l’assaut du village Mataba par les éléments Maï Maï UPLC, au cours du journal parlé de RTGB du 6 septembre 2018. Ils lui reprochent également de communiquer leurs positions à l’armée régulière grâce à ses informations. OLPA regrette que les miliciens aient, en outre, organisé une expédition punitive au domicile du journaliste dans la nuit du 8 au 9 septembre 2018, obligeant ce dernier à fuir son village.

Dans son communiqué, l’association exprime ses vives préoccupations sur ces menaces, qu’il prend au sérieux et condamne par ailleurs ces intimidations qui, selon Me Alain Kabongo Mbuyi, secrétaire exécutif d’OLPA,   constituent manifestement des atteintes graves à la liberté de la presse, garantie par la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme, ratifiés par la RDC. Par conséquent, OLPA appelle les autorités provinciales du Nord-Kivu à prendre les mesures qui s’imposent pour garantir la sécurité du journaliste et favoriser la liberté d’information dans cette partie du pays.

Surpris par l’interpellation d’un journaliste à Kinshasa

De l’autre côté, l’organisation s’est  dite surprise par l’interpellation de Tharcisse Zongia, éditeur et journaliste du Grognon, un satirique paraissant à Kinshasa. OLPA exprime sa grande surprise et  déplore la procédure cavalière ayant conduit à l’interpellation du journaliste.
L’association reste persuadée que le respect du droit de la défense pourrait garantir une bonne administration de la justice en faveur du journaliste, et préserver la liberté de presse garantie par la législation congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?