..."/>

Outrage au Chef de l’État : La ligue des femmes de l’UDPS dépose aujourd’hui une correspondance d’indignation à l’Assemblée nationale

femmes de l’UDPS

La Ligue des femmes de l’UDPS va déposer aujourd’hui Vendredi 14 Juin 2019 au bureau de l’Assemblée Nationale une correspondante d’indignation pour exprimer leur désapprobation à l’égard de l’attitude de la présidente de l’Assemblée nationale, Jeannine Mabunda, ayant délibérément et illégalement autorisé le débat à la plénière autour des ordonnances du Chef de l’État, Félix Tshisekedi. Nombreuses parmi  des membres de cette organisation des femmes de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social  ont exprimés leurs inquiétudes sur l’avenir de l’actuelle Assemblée Nationale, dirigée pourtant par une femme.

Pour Denise Lupetu, Présidente de la Ligue des femmes de l’UDPS,  Jeanine Mabunda aurait du, en principe, retirer la parole au député Léon Mondole, qui a initié cette motion autour des ordonnances du président de la République.  « Il est curieux de voir les législateurs eux-mêmes violer la Constitution du pays. Car, le Chef de l’État n’est pas redevable au Parlement mais c’est plutôt le gouvernement », a-t-elle déclaré, sur  un ton ferme.

Selon Denise Lupetu, son organisation compte personnellement rendre visite au député national Charles Nawej, pour  exiger de lui  des excuses publiques pour ses propos outrageux contre le président de la République, premier citoyen du pays.

Par Carroll Madiya

*

*

Monter

Login

Lost your password?