..."/>

Pain : l’augmentation des prix suspendue

Joseph Kapika 1

Ainsi, la «baguette» est maintenue à 200Fc sur décision du ministre d’Etat Kapika qui a demandé, hier lundi 26 mars, aux boulangers de sursoir la hausse des prix

Le prix de la «baguette» est maintenue à 200 Fc, au lieu de 300 Fc, le nouveau prix de cette autre forme de pain qui a été fixé de manière unilatérale par les boulangers depuis le week-end dernier à Kinshasa.

C’est le ministre d’Etat en charge de l’Economie nationale qui a levé l’option que toute augmentation des prix de ce produit alimentaire doit faire l’objet des discussions entre l’Etat, les boulangeries et les autres  partenaires (les représentants des consommateurs) sur la quantité du pain et autres éléments qui concourent à la fabrication de ce produit très consommé notamment à Kinshasa.

Ainsi, Joseph Kapika a demandé aux responsables des boulangeries dans la capitale de sursoir leur décision d’augmenter les prix de pain au cours d’une réunion tenue hier lundi 26 mars dernier à l’Hôtel du Gouvernement à Kinshasa.

Pour le ministre d’Etat Kapika, les opérateurs économiques œuvrant dans ce secteur doivent lui présenter leur structure des prix. Aussi, chacun d’eux doit donner les précisions sur l’origine de son importation de la farine et du sucre. «Une fois ce dossier demandé est présenté, les discussions pourront être engagées pour savoir à quel prix il faut vendre», a fait savoir le ministre d’Etat en charge de l’Economie nationale.

Les boulangers, pour leur part, bien qu’ils n’aient fait aucune déclaration à l’issue de la rencontre, justifient cette majoration des prix de pain par l’augmentation des prix de carburant intervenue depuis quelques semaines. Pendant ce temps, les consommateurs kinois s’inquiètent de voir la grandeur et la qualité du pain être diminuées après la décision prise par le ministre d’Etat à l’Economie nationale.

Par LKT

*

*

Monter

Login

Lost your password?