..."/>

Plaidoyer à Kinshasa pour la mise sur pied d’un réseau des femmes défenseures des droits de l’homme

Mme Desy Furaha Maliro, présidente de FSPD a lancé cet appel le vendredi à Kindele lors de la célébration de la journée internationale des femmes défenseures des droits de l’homme
Par GKM

 

Un appel pressent a été lancé par Mme Desy Furaha Maliro, présidente de FSPD pour la création d’un réseau des femmes défenseures des droits de l’homme qui jouera le rôle d’un cadre fédérateur pour la professionnalisation des femmes défenseures des droits humains de la RDC. C’était à l’occasion de la journée internationale des femmes défenseures des droits de l’homme, célébrée le 29 novembre à travers le monde, dont une manifestation a été organisée à Kindele , à Home du Cinquantenaire, dans la commune de Mont-Ngafula, par l’ONG Femmes Solidaires pour la Paix et Développement (FSPD), grâce à l’appui technique et financier du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme(BCNUDH) à travers le bureau terrain de Kinshasa.

Cette journée a coïncidé avec la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences sexuelles et qui prendront fin le  10 décembre, journée internationale des droits de l’homme. Cette idée a été saluée par les femmes défenseures des droits de l’homme présentes lors de la célébration à Kindele de la internationale des femmes défenseures des droits de l’homme,  qui a connue la présence de Mme Nguegan Corrine André , coordonnatrice bureau terrain de Kinshasa Monusco-Droits de l’homme, de Mlle Judée Kizir , assistante des Programmes-manager chez Centre Carter, des membres de cette organisation ainsi que des autorités politico administratives de Kindele.

Déterminée

Détentrice d’un Master en Droits de l’homme et Droit humanitaire de  l’Université de Kinshasa,  Desy Furaha Maliro est une défenseure des droits de l’homme qui s’affirme et a été toujours au premier plan pour défendre les femmes et jeunes filles victimes des violences sexuelles ainsi que des femmes maraichères. « L’activité d’aujourd’hui est le début de notre engagement pour l’autonomisation efficace et effective des femmes et filles des communautés locales de la ville de Kinshasa mais aussi de la RDC.

Ensemble nous allons travailler pour que la voix des filles soit entendue du niveau local au niveau provincial, national et international pour que les besoins des femmes et filles au niveau local soit pris en compte », a déclaré. A en croire Mme Desy Furaha, l’engagement des femmes, filles, des hommes et des jeunes pour la cause des besoins des communautés à la base est une priorité pour le développement de la ville de Kinshasa et de la RDC.

Pour elle, la mise sur pied d’un réseau des femmes défenseures des droits de l’homme en RDC est une opportunité à ne pas manquer pour professionnaliser ce métier qui un sacerdoce pour défendre les vulnérables.  Son  souhait est que la sortie officielle du réseau des femmes défenseures des droits de l’homme de la RDC puisse intervenir le 10 décembre 2019, date commémorative de la journée internationale des droits de l’homme en vue de se mettre au travail. « Cette journée est une journée d’engagement pour les femmes, filles de se solidariser aux cotés des hommes et des jeunes, constituer une coalition pour la professionnalisation des femmes et filles qui défendent les droits de la personne », a–t-elle conclu.

*

*

Monter

Login

Lost your password?