..."/>

Plusieurs organisations s’invitent à la marche de ce dimanche

Mouvement citoyen dénommé Engagement citoyen pour changement(ECCHA)

Le Mouvement citoyen dénommé Engagement citoyen pour changement(ECCHA) confirme sa participation à la marche pacifique des laïcs catholiques prévue ce dimanche 25 février 2018 sur l’ensemble du pays, pour exiger l’application de toutes les dispositions pertinentes de l’Accord du Centre interdiocésain.

C’est ainsi que ce mouvement citoyen invite toutes les couches de la population congolaise à prendre part à ce rassemblement. Sur terrain à Kinshasa, ECCHA mobilise déjà sa base. Ces activistes pro démocratie invitent la Police et les FARDC ainsi que d’autres services de sécurité à leurs responsabilités et appellent la MONUSCO à accompagner  la Police nationale, pour l’encadrement de cette marche pacifique dont l’objectif est d’obtenir l’alternance au sommet de l’Etat en passant par l’application stricte de l’Accord du 31 décembre 2016, conclu sous l’égide de la CENCO.

En organisant ces manifestations pacifiques, le Comité laïc de coordination souhaite que le président Joseph Kabila fasse une déclaration publique annonçant qu’il ne sera pas candidat à  sa propre succession. De l’autre coté, des musulmans restés fidèles à l’appel du représentant légal de leur communauté estiment, eux, qu’ils devront manifester avec les laïcs catholiques.

« C’est vrai que nous sommes des musulmans, mais c’est l’unité dans la diversité », estime Moïse Moni Della qui évoque un combat contre « la mauvaise gouvernance ». « Nous sommes unis parce qu’il n’y a qu’un seul pays et dans ce pays, il y a des musulmans, des catholiques, des protestants », tance-t-il.

Du coté des Protestants,  le président de l’Eglise du Christ au Congo, le révérend  André Bokundoa Bo-Likabe, avait indiqué  à la presse que son Eglise était prête à participer aux manifestations pacifiques organisées par les laïcs catholiques s’ils prenaient contact avec son institution.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?