..."/>

Pour l’exercice 2020 : L’insécurité à l’Est risque d’impacter sur les prévisions budgétaires de la RDC

gouvernement Ilunga lors de son investiture à Assemblée nationale photo prise par Erick Ks

Après l’investiture du Gouvernement Ilunga Ilunkamba, le peuple congolais, qui attend énormément de lui, doit encore patienter longtemps pour voir ses espoirs se transformer en réalités, car le projet de budget 2020 a rencontré de difficultés dans son élaboration voulue réaliste et équilibrée en vue de son acceptation avec succès par les élus de la nation.

De l’avis de certains spécialistes et observateurs avertis de la situation que traverse la RDC, un budget de dix milliards de dollars dans ce pays en ruines procéderait plus l’utopique que de la raison. D’ores et déjà, l’opérateur minier canadien qui exploite d’importants gisements d’or au Maniema et dans certaines localités de l’ancien Kivu donne le signal d’alerte d’un mal qui se profile à l’horizon concernant l’économie de ce grand pays qu’est la RDC.

La pacification, gage de la réussite

La société canadienne BANRO, opérant au pays, vient d’annoncer la suspension de ses activités pour des raisons sécuritaires. Elle accuse en substance le chef rebelle Sheikh Assani et des miliciens Maï-Maï d’avoir «pris le contrôle de la mine et proféré des menaces de mort formelles à l’encontre de tout employé de Namoya Mining SA/BANRO qui se présenterait à son lieu de travail». Une menace qui ne manquera pas d’impacter négativement sur l’assiette fiscale et les prévisions budgétaires.

Il y a lieu de signaler aussi que pour les mêmes raisons d’insécurité, quatre filiales du groupe BANRO au Maniema ont arrêté leurs activités avec toutes les conséquences qui cela entraine en termes de pertes de Namoya, Lugushwa, Kamituga et Banro Mining dans la province du Sud-Kivu! Qu’adviendrait-il des actions à venir du Gouvernement, si la même situation se reproduisait dans toutes les régions du pays où des groupes armés opèrent en toute impunité?

Le Gouvernement du Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba est certes animé de bonne volonté pour remettre la RDC sur les rails, mais sa seule bonne volonté ne peut suffire. Réussite de cette nouvelle équipe l’Exécutif central passe aussi par la pacification du territoire national dans son ensemble.

Par Bamporiki Chamira

*

*

Monter

Login

Lost your password?