..."/>

Pour redorer l’image de la ville de Kinshasa : Plaidoyer pour la création d’un fonds provincial de l’éclairage public

eclairage publique à kin

Notre compatriote Jean-Paul Kanyinda Buatu, agent à la Direction Générale des Recettes Administratives et Domaniales (DGRAD), vient d’adresser une lettre ouverte au Président de     la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sollicitant la création d’un fonds provincial de l’éclairage public dans la ville-province de Kinshasa. A en croire Jean-Paul Kanyinda Buatu,  ce fonds provincial de l’éclairage public permettra  d’abord la création d’emplois et donc de résorber tant soit peu le chômage dans la capitale congolaise
.
L’auteur de cette lettre ouverte datée du 30 mars 2019 adressée au numéro 1  congolais  pense que la création d’un fonds provincial de l’éclairage public donnera une touche de modernité à la ville de Kinshasa, mégapole de  plus de 12.000.000 d’habitants, qui pourra ainsi rivaliser dans ce domaine avec les autres  grandes villes africaines telles que Lagos, Le Caire, Johannesburg…

En menant ce plaidoyer,  Kanyinda Buatu espère  voir la ville de Kinshasa se doter de l’éclairage public  principalement dans les grandes artères. Mais l’auteur de cette proposition salutaire insiste sur l’entretien et la maintenance des câbles, ampoules et autres poteaux existants ainsi que de tout autre matériel y afférent.

Ce fonds, selon Jean-Paul Kanyinda, devra être recouvré par la Société Nationale de l’Électricité(SNEL) pour toute somme payée par la population. Il  explique  que sur toute la facture de la SNEL envoyée aux abonnés, chaque client pourra contribuer d’un pourcent sur le montant  facturé au profit de  l’éclairage public.  » Ce service, bien qu’il jouira d’une autonomie quant à son fonctionnement, dépendra de l’autorité provinciale  et travaillera en collaboration avec la SNEL « , précise l’auteur de la lettre ouverte.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?