..."/>

Pour son hommage à George Bush, Macron tacle Trump

????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Hostile à la «diplomatie du tweet» chère au président américain, Emmanuel Macron sait aussi faire passer des messages en 280 signes. «Au nom du peuple français, j’adresse mes condoléances à la nation américaine suite au décès de l’ancien président américain George Bush père», a écrit ce samedi le président français sur son compte Twitter après la mort du 41e président des Etats-Unis.

«C’était un grand dirigeant et un soutien sans faille de l’alliance avec l’Europe», a également précisé le chef de l’Etat français, dans une allusion à peine déguisée aux tensions qui opposent l’actuel président américain Donald Trump à l’Union européenne. Comme à son habitude, le compte officiel d’Emmanuel Macron a diffusé ce message en français puis en anglais.

Depuis sa campagne présidentielle, Donald Trump n’a cessé de multiplier les déclarations hostiles à l’égard de l’Union européenne qu’il accuse, entre autres, de mener des pratiques commerciales déloyales à l’encontre des Etats-Unis. Récemment, les relations entre les présidents américain et français se sont singulièrement détériorées après la proposition d’Emmanuel Macron de bâtir une «armée européenne».

«Je préfère toujours avoir des discussions directes ou répondre à des questions que faire ma diplomatie par des tweets «, avait confié Emmanuel Macron à CNNaprès avoir été visé par des attaques frontales de Donald Trump sur le réseau social.

Un «champion de la liberté» de l’Europe

Avant Emmanuel Macron, Donald Trump avait salué le «leadership inébranlable» de son prédécesseur, qui restera dans l’Histoire pour avoir engagé les États-Unis dans la libération du Koweit face aux troupes irakiennes de Saddam Hussein.

Emmanuel Macron n’a pas été le seul dirigeant européen à saluer l’engagement de George Bush en faveur du Vieux continent. «L’Europe a perdu un champion de sa liberté et de son unité pendant la Guerre Froide, alors que l’Amérique fait le deuil d’un serviteur dévoué et d’un homme d’Etat animé par des principes», a écrit le président du Parlement européen Antonio Tajani. Comme un anti-portrait de Donald Trump.

Le décès du 41e président des États-Unis, quelques mois après celui de son épouse Barbara, a été annoncé par son fils George W. Bush qui s’était installé à la Maison Blanche huit ans après sa défaite de son père face à Bill Clinton en 1992.

L’ancien président des États-Unis George H.W. Bush, qui dirigea son pays de 1989 à 1993, est mort vendredi soir à l’âge de 94 ans, son décès suscitant les hommages unanimes de la classe politique et de ses successeurs.

huffingtonpost.fr

*

*

Monter

Login

Lost your password?