..."/>

Recevant sa prestigieuse distinction à Oslo : Dr Denis Mukwege interpelle la communauté internationale sur la crise congolaise

Dr Denis Mukwege et à l'irakienne Yezedie Nadia Murad

Le prix Nobel de la Paix 2018, le gynécologue congolais, Dr Denis Mukwege  a reçu hier lundi 10 décembre 2018 sa prestigieuse distinction au terme d’une cérémonie haute en couleur  organisée à Oslo, à Norvège, en présence  de grands de ce monde.  Ce prix Nobel de la paix a été attribué à Dr Denis Mukwege et à l’irakienne  Yezedie Nadia Murad pour leur combat en faveur des victimes des violences sexuelles  en zone de conflit.

Dans son discours de circonstance, le Dr Denis Mukwege a interpellé la communauté internationale sur la crise congolaise.  Le gynécologue congolais  surnommé  » Réparateur des femmes  » a lancé  un appel à la communauté internationale à tout faire pour  que les victimes des viols et violences sexuelles  trouvent une réparation judiciaire par la condamnation de leurs bourreaux.

 » Comment construire la paix sur des fosses communes, comment construire la paix sans justice et réconciliation ? « , s’interroge Denis Mukwege.   » Je viens d’un pays le plus riche de la planète mais mon peuple est parmi le plus pauvre du monde ! Fermer les yeux devant le drame c’est être complice ! Au nom du peuple congolais, j’accepte le prix Nobel de la paix « , a déclaré le Dr Denis Mukwege sous des applaudissements nourris de l’assistance.

Il a invité à cette occasion les puissances européennes  à cesser d’accueillir sur leurs territoires les dirigeants qui sont arrivés au pouvoir en utilisant le viol comme arme de guerre.    » Il faut tracer une ligne rouge plutôt que de leur dérouler le tapis rouge … il faut imposer des sanctions économiques « , a recommandé le prix Nobel de la Paix 2018.

Ce qui fait que le 29 Novembre dernier, le Dr Mukwege  est intervenu au Parlement Européen où il s’était opposé à une probable levée des sanctions ciblées contre certains officiels congolais. L’appel de Dr Mukwege a été suivi par les instances européennes. Les ministres européens des Affaires Étrangères des pays membres de l’Union Européenne  ont reconduit d’une année les sanctions contre les autorités congolaises.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?