..."/>

Réforme de l’Administration Publique : L’exécutif encouragé par la Banque mondiale

banque_mondiale

Les reformes en cours au sein de l’administration publique viennent d’être saluées par la Banque mondiale , qui exhorte le gouvernement congolais à persévérer sur cette lancée.  Pour l’heure, elles se traduisent principalement par la rapidité avec laquelle le gouvernement traite le dossier en rapport avec le rajeunissement de l’appareil de l’Etat.

Dans ce même registre, le Secrétariat National de Renforcement des Capacités (SENAREP) est également pris en compte de par la qualité de travail réalisé.   L’institution internationale considère qu’il s’agit là d’un premier pas important dans la mesure où la RDC occupe une place de choix dans la catégorie des pays à forte densité démographique de la jeunesse désœuvrée.

  Le coup de go a été donné, s’il faut le rappeler, par le dernier recrutement organisé de plus d’un millier de jeunes au sein de l’administration publique.  En vue des résultats encore meilleurs, l’institution de Bretton Woods a recommandé au gouvernement congolais de s’approprier le senarep en le dotant des moyens appropriés.

Pour une fonction publique moderne et efficace

L’administration publique congolaise, en effet, a vieilli avec des effectifs qui ont dépassé l’âge limite requis pour une fin de carrière honorable.  Pour se disculper, le gouvernement a toujours soutenu qu’il se trouve dans l’incapacité de mettre les travailleurs concernés à la retraite, faute de budget conséquent.

Valable, cet argument a au mois une fois été balayé par la Banque Mondiale qui a tenté de mettre des fonds à la disposition du gouvernement pour cette fin utile mais les résultats attendus ont été partiels.  Cette situation constitue un handicap énorme en ce qui concerne l’assainissement de la fonction publique.   La Banque mondiale entreprend néanmoins d’assurer l’opération moralisation de la caisse de retraite en vue d’assurer le processus de la mise à la retraite des agents de la fonction publique.

En vue d’un fonctionnement harmonieux, le secteur public est appelé à s’adapter au nouveau monde en pleine mutation.  C’est un véritable siècle de vitesse que celui qui se vit actuellement, comme l’avaient prédit des scientifiques longtemps par le passé.

A tous les niveaux, l’administration publique doit contribuer au développement d’une administration moderne et performante notamment par l’instauration d’une culture des résultats escomptés. Dans un Etat comme la RDC en proie aux multiples obstacles pour un développement intrinsèque, l’administration publique peut être considérée comme un moteur du développement.

Par GO

Monter

Login

Lost your password?